Déclaration du cardinal Laurent Monsengwo Pasinya

Ces derniers jours, notamment ce lundi 05 septembre 2011, se sont déroulés des événements susceptibles de perturber inutilement la paix sociale et le processus électoral, que tout le monde souhaite démocratique, transparent et apaisé.

En effet, des militants de certains partis politiques ont mis le feu aux sièges d’autres partis et à celui d’une radio locale. Il ne fait pas de doute que ce sont là des actes capables de provoquer l’escalade dans le pays et de détourner l’attention des citoyens des vrais problèmes qui attendent des solutions rapides. Voilà pourquoi nous condamnons vigoureusement de tels actes. Nous invitons les uns et les autres, de même que les forces de l’ordre, à garder le sang-froid, à éviter des provocations inutiles et à faire preuve de calme et de retenue.

Les élections ne sont pas une rixe ni une guerre dont il faut affûter les armes, mais une opération citoyenne, où les nationaux choisissent leurs mandataires sur la base d’un programme, qui soit de nature à relever et à développer le pays.

Fait à Kinshasa, le 06 septembre 2011

+ L. Card. Monsengwo Pasinya, Archevêque de Kinshasa

Leave a Reply