Décentralisation : Mukoko propose

L’atelier sur la validation de la stratégie nationale en matière de transfert des compétences et des ressources aux provinces et entités territoriales décentralisées « ETD »  appartient désormais au passé. La lecture du rapport final  est intervenue le mercredi 18 juillet 2012 au Grand Hôtel Kinshasa  «GHK » dans la soirée.

On retient des recommandations élaborées par les 330 participants que ces derniers formulent le vœu de voir promulguées  dans le  délai  des lois encore en souffrance et en rapport avec la décentralisation. Ils plaident  pour l’élaboration d’une loi établissant de manière claire les limites entre le pouvoir central et l’autorité coutumière, mais aussi pour l’amélioration des systèmes de passation des marchés. Les hôtes de la Cellule Technique d’Appui à la Décentralisation « CTAD » recommandent aux pouvoirs publics de publier dans le meilleur délai des édits sur les revenus revenant aux ETD, de mettre réellement en activité  la caisse nationale de péréquation.

 Le ministère de l’ESU  devrait  être détaché de celui de la Recherche Scientifique. Les décideurs politiques doivent organiser un recensement biométrique des agents de l’Etat pour espérer maîtriser les effectifs des employés de l’administration publique. Les personnes censées être transférées dans leurs lieux d’affectation doivent être recyclées.  Le ministère des Mines est appelé à tout mettre en œuvre pour vulgariser le Code minier. Les habitants installés là où il y a  des ressources comme   le pétrole doivent bénéficier de la quotité  des royalties provenant de l’exploitation de ces produits. La chaîne des dépenses au niveau des ETD devrait être mieux restructurée.
 La  CTAD devrait être dotée des moyens conséquents, et être ancrée à la Primature.
Le  gouverneur honoraire Makolo Jibikilay est le coordonnateur de la CTAD. Après  avoir parcouru le Bandundu, le Sud Kivu et le Maniema,  les experts du CTAD ont ficelé le draft validé  le mercredi 18 juillet 2012.
Présents à la cérémonie d’ouverture, le Vice-Premier Ministre et Ministre du Budget, Mukoko représentant Augustin Matata empêché, celui de l’Intérieur, Richard Muyej étaient  à la clôture de l’atelier. André Kimbuta était  aussi au GHK.

Opérations pilotes.


 D’entrée de jeu, le Vice- Premier Ministre et  ministre du Budget a dit que la décentralisation est un processus complexe. Toutefois, on ne peut pas s’en passer, si on veut construire un Etat digne de ce nom.
Les recommandations élaborées par les participants ne doivent pas être assimilées à des chapelets d’intentions. Le gouvernement va s’employer à suivre le canevas tracé par les participants pour réussir le processus sur la décentralisation, a souligné Daniel Mukoko.
 «Néanmoins, nous allons procéder par des solutions  pilotes et généraliser ensuite ces expériences sur l’ensemble du territoire national», a-t-il déclaré.
Les assises de ce mois de juillet sont cruciales. Chacun d’entre nous s’est posé des questions sur la décentralisation. Plusieurs étapes ont déjà été franchies. Il en reste encore  beaucoup.. En somme, c’est le transfert réel des compétences et des ressources qui doit être fait.
 Richard Muyej a félicité les participants pour avoir abattu un travail de titan tout au long de l’atelier. En analysant les recommandations lues à la fin des travaux, on se rend compte qu’elles se résument en la redynamisation des structures appelées à contribuer à la réussite de la décentralisation, a-t-il souligné.    

Jean Pierre Nkutu  

Leave a Reply