Débat autour du «genre» et du changement climatique

Il s’est tenu à Matadi dans la salle polyvalente VICTORIA du 28 au 30 juillet 2011, sous les auspices du Gouvernement provincial, une conférence et un séminaire international du réseau des ONGS de Développement durable et de la protection de l’Environnement en RD Congo en sigle(ROPEC).

Réunissant plus de 200 ONGS congolaises et actuellement en phase d’implantation à travers la RDC, en partenariat avec le Comité Scientifique pour la Biodiversité (USB), de l’Université de Kinshasa, de CONADEC/Brazzaville, le Ministère National de l’Environnement, du Réseau Climat et Développement  de la France, du  ROPEC vise  à renforcer l’influence et les capacités de la Société Civile et des représentants des ONGS congolaises à travers les provinces.

Pendant trois jours, les participants venus de tous les coins de la province ont suivi des exposés d’éminents professeurs respectivement sur le changement climatique, le genre, la  plus d’une fois, renforcé en capacités au regard du volume de  la matière exposée avec doigté et professionnalisme sous la coordination du président du Conseil de Direction du ROPEC, ILUTA ENGAMBI Claude, du Directeur Général du Comité Scientifique pour  la Biodiversité de l’UNIKIN, du professeur MBOMBA NSEU  BEKELI, de Sandra NELSON ZONGO, présidente de « OF THE WOMEN MAJOR GROUP » de Californie/Etats-Unis, de Péguy ALUNGWA, coordinatrice du projet de renforcement des capacités « Espace Femme »/MATADI-BAS-CONGO et autres,  les participants étaient dans une véritable seconde école du savoir sur les normes de développement, genre et changement climatique.    

 

Emmanuel LUKEBA

Leave a Reply