Cycle électoral 2014-2016 : les FAC rejettent les projets de lois du gouvernement

fac1. Les Forces Acquises au Changement (FAC) tiennent à dénoncer la confusion créée par les actes de provocation de Monsieur Kabila et de son gouvernement.

2. Pour les FAC,  les quatre projets de lois adoptés lors de la 23ème réunion extraordinaire du conseil des ministres du lundi 09 juin courant sont dilatoires et empêchent le pays d’avoir un climat d’apaisement et de dialogue, préalable nécessaire pour la tenue des élections crédibles, qui devront sortir le pays de la crise de légitimité.

3. Il est archifaux  de dire que ces projets de loi ‘’sont la résultante d’une évaluation rigoureuse des élections de 2006 et 2011’’. C’est plutôt l’œuvre des ennemis de la République, qui ne pensent qu’à leurs intérêts égoïstes et à la balkanisation du pays. Il est tout de même curieux que le gouvernement de Monsieur Kabila constate seulement maintenant qu’il y a eu dysfonctionnement et fraudes massives lors des élections de 2006 et 2011. En démocratie, un amendement d’un article de la Constitution doit faire l’objet d’un débat national afin que la population puisse saisir l’essence et la pertinence du changement projeté.

4. Si les élections provinciales et sénatoriales n’ont été organisées qu’une seule fois au cours des huit dernières années, à qui la faute? Peut-on prendre au sérieux un gouvernement qui avance de tels arguments ? En RDC certaines personnes ont vendu leurs âmes pour survivre. Pitié !

5. Nous déplorons une synergie d’actions, cousu de fil blanc, entre Monsieur Malumalu et le gouvernement pour défier le peuple congolais et la communauté internationale.

6. Nonobstant les intentions maléfiques des thuriféraires kabilistes et de leur chef, nous poursuivons le combat pour les mettre hors d’état de nuire. Nous rejetons tous les projets de loi ainsi que la révision constitutionnelle intempestive du gouvernement démissionnaire.

7. Nous confirmons notre rejet du calendrier de Malumalu et nous le prions de plier bagage pour laisser le fauteuil de la CENI à une personnalité crédible.

8. Nous demandons au Peuple congolais de se tenir prêt pour résister à la défiance du pouvoir illégitime.

9. Nous prions la communauté internationale de continuer à accompagner le peuple congolais dans sa quête de la démocratie et du bien-être.

10. Que vive la RDC ! Le Peuple vaincra

Pour les FAC

Martin M. Fayulu

Coordonnateur

Leave a Reply