Counterpart International tend la main aux handicapés

Près d’une cinquantaine d’ongs et associations membres de la Fédération nationale des organisations des personnes avec handicap « Fenaphaco » se sont retrouvées hier mercredi 26 novembre 2014 à Limete en atelier de planification des activités d’éducation civique et électorale pour la période 2015-2017.

 Ces activités    entrent dans le cadre du projet Handicap, Elections et Droits de l’Homme et vont être parrainées par l’ong américaine Counterpart International.  Avec comme thème principal : Egalité d’accès, comment inclure les handicapés aux élections et au processus politique ?

Parlant du partenariat conclu  entre la Fenaphaco et sa bienfaitrice, le coordonnateur national du réseau, Me Patrick Pindu,  a laissé entendre qu’il a mené un plaidoyer auprès de différents partenaires pour permettre aux Congolais vivant  avec handicap de jouir effectivement des droits qui sont les leurs. Son forcing a fini par payer. L’USAID qui appuie des ongs américaines disséminées un peu partout dans le monde a demandé à ces structures associatives  de prêter une oreille attentive aux problèmes des handicapés.

Et aujourd’hui, la Fenaphaco et d’autres ongs congolaises oeuvrant pour la promotion des handicapés viennent d’être retenues sur la liste des structures devant travailler avec l’ong américaine de 2015 jusqu’en 2017. Toute fois, leur bienfaiteur veut voir les projets conçus au niveau de la base, a précisé  Pindu.

            C’est ainsi que Counterpart a apprêté un questionnaire  auquel les associations et ongs devraient répondre pour espérer recevoir plus tard des appuis matériels, a-t-il ajouté.

            Les ongs pour handicapés qui au finish vont recevoir des subventions de leur partenaire    devraient centrer leurs activités à   Kinshasa, au Bas-Congo, dans les deux  Kasai, au Kivu, et en  Province Orientale.   Le projet Handicap, Elections et Droits de l’Homme est  censé démarrer en janvier 2015.

Une expérience similaire vient d’être tentée au Mali où on dénombre 15 % des personnes avec handicap. Plus de 50 handicapés maliens  ont été élus députés  sur près de 300 élus du peuple que compte ce pays. Plusieurs autres pays d’Afrique veulent aujourd’hui emboîter le pas au Mali, a-t-il affirmé.

            Le questionnaire énoncé se rapporte aux informations sur les associations, le renforcement des capacités, la communication et les médias.

De quels bailleurs des fonds avez-vous reçu des subventions ? Quelle était la durée de ces subventions ? Quels sont les zones géographiques que vous servez et pourquoi ?

            Quels sont vos priorités en terme de renforcement des capacités de votre organisation ?( gestion financière, durabilité financière, planification, statistique, gouvernance, communication….)

Quels sont les médias les plus efficaces pour la diffusion de messages en milieu urbain et rural ?

            Ces questions et bien d’autres sont  dans le questionnaire remis aux responsables des associations et ongs présents à Limete hier et censées être retournées à leur bienfaiteur ce week end. La séance a été harassante  et par moments houleuse dans la mesure où les hôtes de Pindu sont très sensibles  à la main tendue de Counterpart International.

 Jean- Pierre Nkutu

Leave a Reply