La COOPEC CEAC Kintambo accuse celles de Matete, Ozone et consorts de mégestion

justice6Les mesures conservatoires relatives à la désignation d’un nouveau gestionnaire qui sera en mesure de bien gérer toutes les antennes de la COOPEC de Matete, Ozone et consorts étaient hier au centre de l’audience du tribunal de Grande Instance de Gombe. Cette affaire inscrite sous le RC 110.040 oppose la coopérative d’épargne CEAC de Kintambo aux autres coopératives d’épargne CEAC de Matete, de l’Ozone et consorts.

Après avoir entendu les argumentaires des uns et des autres, le tribunal a pris l’affaire en délibéré pour  se prononcer dans le délai légal.
Cependant, au cours de cette audience publique, les avocats de  la partie civile ont fait savoir que leur cliente est membre de la coopération centrale. Et comme il y a un problème de gestion, il y a lieu de prendre des mesures conservatoires pour protéger els intérêts des épargnants.
Les mêmes avocats ont rappelé que c’est la Banque centrale qui est l’autorité de tutelle de toutes ces coopératives d’épargne. A ce titre, elle avait procédé à la fermeture de certaines Coopec parce qu’il y avait des problèmes de gestion. En clair, la partie demanderesse sollicite du tribunal la désignation d’un expert indépendant  qui sera en mesure d’assurer la gestion de toutes ces coopératives.
Au cours de cette audience, les avocats de la partie adverse  COOPEC CEAC Matete et consorts n’ont pas présenté leurs moyens. Ils ont promis de déposer leurs conclusions écrites dans le délai légal. Car, pour eux, le tribunal n’est pas valablement saisi. Le Ministère Public, quant à lui, a demandé la communication des pièces pour donner son avis écrit.
Murka

Leave a Reply