Concertations nationales : les rapports finaux des Etats généraux attendus aujourd’hui

jeannotLes délai de 48 heures accordé aux modérateurs des Etats généraux par le présidium pour finaliser les rapports de leurs thématiques a expiré hier jeudi.      

Les différents Etats généraux  sont passés à la vitesse de croisière pour mettre la dernière touche à leurs conclusions harmonisées en dépit de quelques petits incidents de parcours.  

Des plénières sectorielles sont annoncées pour ce vendredi dans les différents sites  qui abritent ces Etats généraux avant le dépôt de ce dits rapports pour entérinement dans la plénière décisive des concertations nationale que le présidium devait convoquer avant de soumettre les résolutions au président de la république, l’initiateur de ces assises.

 A quelques heures de la fin des travaux, Jeannot Mwenze Kongolo, un des hommes forts du régime de Kabila père, a jeté  l’éponge dans les Etats généraux  chargés de la Bonne gouvernance et Réforme institutionnelle».

L’ancien ministre de l’Intérieur et de la Justice  du régime du 17 mai 1997  a qualifié ces assises de farce de mauvais goût.

Pendant ce temps dans la Démobilisation et Rapatriement de groupes armés», la bande à Lisanga a suspendu sa participation.

Le modérateur de ces Etats généraux, Balamage,  a rassuré que ce rentrait  du groupe de Lisanga qui ne présente que 1% n’entravera pas l’atterrissage en douceur des travaux.

Il faut signaler que tôt la matin Léon Kengo, co-président des Concertations nationales en sa qualité de chef de fil de l’opposition, a conféré avec ses poulains qu’il  avait persuadé dans la salle de conférence de Fatima de rejoindre le train des concertations nationales sur la base d’une promesse de partage du pouvoir.

         Ces délégués de l’opposition aux concertations nationales ont saisi l’opportunité pour aborder le dossier de la libération des prisonniers politiques annoncée par le Chef de l’Etat dans son discours à l’occasion d’ouverture.

         Sur ce point le président du Sénat a garanti que le Président de la République concrétisera son accord de principe pour la décrispation de la situation politique  dès son retour au pays.

ERIC WEMBA   

Leave a Reply