Comment utiliser le divertissement pour changer les comportements ?

L’atelier de formation des réalisateurs et écrivains pour la production des feuilletons radiophoniques basée sur la méthodologie  sabido  qui sera  mise en œuvre par l’Ong Population media center/RdC, Pmc, a démarré, lundi 7 avril au Centre catholique Nganda de Kinshasa.

La cérémonie d’ouverture a été présidée  par Philomène Nkoy Insilo, Secrétaire générale au ministère des Médias chargée des Relations avec le Parlement et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté.   Pendant trois semaines, cet atelier animé par les formateurs venus des USA, Kenya, Niger, Burkina Faso et Sénégal s’est fixé comme objectif d’outiller et de  renfoncer les capacités des participants  qui seront retenus à l’issue de la formation  sur la manière de produire des feuilletons qui sache éduquer  la population congolaise  à tous les niveaux, du plus instruit au moins instruit,  à changer des comportements à travers le divertissement. L’exploitation touche des sujets brûlants de notre société,   tels la santé de la reproduction, amélioration de la santé mère  et enfant, la vaccination des enfants, la santé maternelle, les violences basées sur le genre, la planification familiale, l’hygiène, l’éducation de base pour la jeune fille, le Vih/Sida, etc.

            Dans son adresse, la Secrétaire générale au ministère des Médias  a salué la qualité du travail réalisé par PMC  et  félicité l’engagement de tous les  partenaires qui accompagnent  la réalisation de ce projet à l’échelle nationale pour produire des feuilletons radiophoniques en cinq langues : Français, Lingala, Kikongo, Tshiluba et Swahili. Ces assises, pour elle, viennent aussi  en appui aux autres activités déjà menées pour  soutenir les efforts engagés par le gouvernement congolais dans le cadre de la sensibilisation à l’amélioration de la vie de la population congolaise préconisée par le chef de l’Etat en faveur du bien-être social dont la bonne santé en est un élément catalyseur.   Enfin, tout en espérant que cet atelier se dote d’une feuille de route claire assortie des indicateurs  capables de renseigner sur les résultats transformationnels,  Madame Nkoy a saisi cette occasion  pour confirmer   la disponibilité de son ministère à soutenir les efforts consentis par les partenaires financiers ainsi que Pmc dans la réalisation de ce projet de communication pour  le changement des comportements liés à la santé et à la reproduction du statut de la femme, a-t-elle déclaré.

Pour rappel, Population Media Center est une Asbl de droit  nord -américaine. Elle est présente dans près de quarante-sept pays, spécialisée   dans le développement et la mise en œuvre des programmes de communication pour le changement des comportements liés à la santé et à la promotion du genre.  Pour atteindre ses objectifs, Pmc bénéficie du soutien financier de plusieurs organismes, parmi lesquels Unicef, Onusida, Onufemmes, Fnuap, Banque Mondiale à travers Parss, Canada, de l’Ambassade des Usa en RDC, ainsi que de l’implication de plusieurs ministères dont ceux du Genre, Famille et Enfant, Médias, Affaires sociales et Santé publique.

VAN 

Leave a Reply