Comité de pilotage du projet Zones économique spéciale : vers l’adoption du règlement intérieur

    L’examen du projet de règlement intérieur du Comité de pilotage du projet Zones économiques spéciales a démarré hier jeudi 24 février au salon Lubumbashi du Grand hôtel Kinshasa, sous la présidence du ministre de l’Industrie, Anicet Kuzunda. Cependant, son adoption a été renvoyée au jeudi 3 mars pour permettre au secrétariat technique de faire le toilettage du texte en tenant compte des amendements proposés et surtout du décret créant ce comité de pilotage.

 

    Pour rappel, le Comité de pilotage du projet Zones économiques spéciales (ZES) a été créé par le 1er ministre par le décret n°09/16 du 30 avril 2009, avec pour mission de conduire et coordonner la mise en œuvre du projet des Zones économiques spéciales. Et cela dans le cadre de la promotion des investissements. Le gouvernement s’est résolu à mettre en place un régime des zones économiques spéciales avec comme objectif la redynamisation du secteur privé. 

    Ce comité a entre autres responsabilités de conduire la stratégie du projet ZES ; de proposer les projets des textes légaux et réglementaires nécessaires à la mise en œuvre du projet ZES ; d’approuver le plan de travail élaboré par le département Climat des investissements du Groupe de la Banque mondiale ; d’approuver les programmes de renforcement des capacités des administrations concernées ;…

    Dans son mot, le ministre de l’Industrie a indiqué que l’année 2009 a été consacrée à la finalisation de l’étude de faisabilité et à la mise en place des structures du projet ZES et l’année 2010 à la réalisation de l’étude de faisabilité.                 

    Comme perspectives en 2011, le comité de pilotage pense défendre le projet de loi au parlement ; à mettre en place l’Agence des ZES ;  analyser économiquement et financièrement le projet ; obtenir l’ordonnance d’attribution du site par le président de la république ; réaliser l’étude de l’impact environnemental et social du projet ; proposer un plan d’aménagement du site pilote ;…

    Le ministre a souligné que le seul facteur qui limite la finalisation des études est le site pilote de la Nsele. La présidence de la république a déjà donné son accord de principe pour que la zone économique spéciale pilote soit érigée sur le site du domaine présidentiel de la Nsele. Mais jusqu’à ce jour, l’acte officiel du Président de la république mettant à la disposition du comité ce site n’est pas encore délivré.

    Le pays étant assez grand, nous pensons que le comité de pilotage ne peut pas être bloqué par le site de la Nsele. Il peut aller voir ailleurs à travers le pays pour démarrer rapidement ses activités. On rappelle que, le maréchal Mobutu avait initié plusieurs activités industrielles sur ce site de la Nsele et qui n’ont pas abouti. Le comité de pilotage devrait se donner la peine de consulter les archives pour savoir pourquoi les le site n’a pas donné les résultats escomptés et changer probablement le fusil d’épaule.

 

Jean- René Bompolonga    

 

 

Leave a Reply