Chebeya : les Bashi donnent de la voix

Réunis en Assemblée générale extraordinaire le dimanche 13 juin 2010 au Centre des conférences « Kabinda Center » à Lingwala, les membres de la communauté Shi de Kinshasa, regroupés au sein de l’association « Cinyabuguma », ont élevé la voix pour condamner l’assassinat de feu Floribert Chebeya Bahizire, tué le mardi 1er juin dans des circonstances non encore élucidées. 

 

              D’entrée de jeu, la communauté Shi a exigé de l’Inspection générale de la Police la présentation des excuses formelles à la nation congolaise tout entière pour avoir failli à sa mission de protection et particulièrement à la famille pour avoir sali l’image du défunt en faisant une déclaration « infamante et déroutante » sur les supposées circonstances de sa mort. A cette occasion, elle a rendu publique la liste des personnalités assassinées dans l’impunité la plus totale au Sud-Kivu. Il s’agit de Faustin Kahegeshe Muhandikire, Administrateur à la Sucrerie de Kiliba, assassiné dans le territoire d’Uvira au Sud-Kivu ; de l’abbé Daniel Cizima, assassiné dans le couvent de la paroisse de Kabare ; de Louis Mpozi Ruhumuliza, assassiné à son domicile de la Cité Verte à Kinshasa ;  de la sœur Denise Kahambu Murahirwa, tuée par balle à Murhesa à Bukavu par des hommes armés en uniforme ; des journalistes Bruno Koko Chirambiza, (radio « Star »), Didace Namujimbo et Serge Maheshe (Radio Okapi) ; d’Adolphe Mirhuho, ancien député ; de Bisimwa, etc. « Face à une telle dérive, l’association Cinyabuguma exige aussi qu’une commission d’enquête crédible soit mise en place en vue d’enquêter sur les assassinats perpétrés contre ces autres dignes fils et filles du Sud-Kivu… », a souligné le président de Cinyabuguma, Désiré Kashemwa Zirhayanibirhi. 

 

 

Pour une commission internationale d’enquête

 

              Prenant acte de l’engagement pris par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, de veiller à ce que toute la lumière soit faite sur les circonstances de la mort du directeur exécutif de la « Voix des Sans Voix », la communauté Shi l’exhorte instamment à enjoindre le gouvernement de procéder en toute urgence à la mise en place d’une commission internationale et indépendante d’enquête. Cinyabuguma asbl demande aussi au Président de la République l’organisation d’un deuil national, avec des honneurs à la hauteur de la contribution de Chebeya pour la défense des droits de l’homme et la promotion de la démocratie dans notre pays.

         Concernant son chauffeur Fidèle Bazana Edadi, elle exige que la Police nationale congolaise retrouve rapidement son corps en vue d’un enterrement collectif. Enfin, avant de lancer une collecte de fonds en faveur de la veuve et des orphelins Chebeya, les membres de Cinyabuguma ont souhaité la mise en place rapide par le gouvernement des mécanismes d’indemnisation de sa famille biologique ainsi que de ses organisations de provenance ( VSV, RENADHOC et UIDH) désormais privées, de manière irréversible, de leur principal acteur et mobilisateur des revenus.

              Tshieke Bukasa

 

Leave a Reply