La CENI a entamé la destruction des matériels et documents périmés

Ceni_1Le questeur adjoint de la Commission nationale électorale indépendante(CENI), Micheline Bie Bongenge, a procédé, hier mardi 7 octobre, au lancement des opérations de destruction des matériels et documents électoraux entreposés à la STP, située sur avenue des Forces armées (ex Haut commandement) à Gombe. Il s’agit essentiellement des matériels et des documents électoraux relatifs aux scrutins de 2006 et de 2011 et dont certains ont été utilisés, alors que d’autres non, qui continuaient d’occuper des espaces importants dans les entrepôts de la CENI, les rendant ainsi indisponibles pour la réception des fournitures pour les prochains scrutins qui pointent à l’horizon 2015. « Tous ces matériels et documents ne présentent à l’heure actuelle aucun intérêt pour la poursuite du processus électoral… » a précisé Micheline Bie.

            En effet, le questeur adjoint de la CENI a martelé que la décision de décongestionner ces entrepôts par la destruction des documents électoraux périmés a été prise par le Bureau de la CENI le 30 septembre 2014. Concrètement, a-t-elle indiqué, par recyclage ou incinération, ces opérations de destruction sont organisées en présence du Procureur de la République du ressort ou de son délégué. A Kinshasa, c’est le magistrat NgabaAbulu, premier substitut du procureur de la République, qui a été désigné pour cette mission.

            Après avoir procédé à la mise à feu symbolique d’un échantillon des documents à dégager, Micheline Bie a tenu à préciser aux journalistes que ces matériels et documents ne présentent aucun lien avec le processus passé. « Le procureur de la République est là et contresigne les procès verbaux d’identification et de certification. Sa présence et son concours est un gage de transparence et du respect de la légalité qui anime le Bureau de la CENI dans la préparation des élections futures ! » a-t-elle indiqué. Avant de justifier qu’après les élections de 2006, la CENI avait procédé aussi à la destruction d’un lot important des documents et matériels périmés jugés non indispensables et qui continuaient d’encombrer les espaces des entrepôts jusqu’à ce jour.

            Confirmant par ailleurs que ces opérations de destruction se dérouleront dans tous les entrepôts installés dans les Secrétariats exécutifs provinciaux et dans les antennes locales de la CENI, le questeur adjoint a fait noter que tous ces démembrements se feront au respect de la transparence et de la légalité par la présence d’un délégué de l’autorité judiciaire du ressort.

TshiekeBukasa

Leave a Reply