Célestin Mbuyu a plaidé pour l’appui aux Cinq chantiers de la République

A l’invitation de la coordination provinciale des Mamans de l’APFK ville de Kinshasa, Célestin Mbuyu Kabango, président de cette association culturelle qui prône la paix et la fraternité en RDC, ancien ministre de l’Intérieur et Sécurité nommé récemment ministre des Hydrocarbures, a saisi l’ouverture du Mois de la femme à Kinshasa, pour attirer l’attention de ses compatriotes sur le développement de notre pays.

Un développement qui requiert pour sa réalisation, l’union des cœurs et des esprits, mais dans la paix et la fraternité. A cet effet, Mbuyu Kabango a plaidé mardi 9 mars pour que les Congolais prennent conscience des enjeux qui se dessinent pour l’avenir de la RDC. Le développement de notre pays ne peut aboutir harmonieusement, a-il insisté, que si nous privilégions l’amour que Dieu a semé en nous. Car, a-t-il fait remarquer, si ce n’est pas dans l’amour que nous allons bâtir ensemble la RDC, comment cette entreprise peut-elle réussir dans la division et la méfiance des uns envers les autres !

Voilà pourquoi depuis qu’il est à la tête de notre pays, a-t-il fait remarquer, le chef de l’Etat sillonne toutes les provinces de la république pour inculquer à notre population, des sentiments d’amour et de solidarité, et inscrire dans son programme d’action, ses besoins prioritaires à travers les Cinq chantiers de la république auxquels nous devons tous participer.

Il a rappelé l’historique de l’APFK, son association créée en 1997 à Kinshasa, avec le concours de quelques pionniers épris de paix et de justice, issus de plusieurs provinces de la république, dont le Katanga et les deux Kasaï.

Informé de l’existence de cette organisation visant le développement de la RDC, et favorisant la paix et la fraternité entre les Congolais, Mzee Laurent-Désiré Kabila avait apporté tout son soutien et encouragé les initiateurs de cette œuvre à aller de l’avant.

Plus de dix ans après, le mouvement s’est étendu à travers plusieurs provinces et compte en son sein, des milliers des membres qui tous aspirent à vivre en harmonie dans un espace multi-ethnique.

Le président national de l’APFK a rendu hommage aux pionniers, et exhortés les nouveaux membres à perpétuer cette œuvre de consolidation de l’unité nationale. Pour lui, sans patriotisme et sans amour du prochain, aucun développement n’est possible pour notre pays.

Auparavant, le pasteur Ngoy Muaka a dans une courte prière, loué Dieu pour avoir béni l’APFK qui a donné à cette structure, un ministre en la personne de Célestin Mbuyu Kabango Il a imploré pour que l’Eternel puisse lui accorder sagesse et intelligence, afin que son mandat au ministère des Hydrocarbures soit couronné de succès.

Pour sa part, la coordinatrice provinciale des Mamans de l’APFK ville de Kinshasa a rendu un vibrant hommage au chef de l’Etat pour avoir renouvelé sa confiance au président de l’APFK, en le nommant en qualité de ministre des Hydrocarbures. C’est une fierté et un honneur faits à tous les membres, comme l’a souligné la porte-parole de la délégation de l’association KasKat qui vient de s’affilier à l’APFK.

A cette occasion, l’hymne de l’APFK a été entonné ce jour-là à l’intention de tous les membres.

Signalons que parmi les pionniers, on notait la présence des membres du comité exécutif national : Tshiamala, Léonard Kayembe Numbi Holwe, professeur Ngoy Muaka, Panububi, professeur Muya, Alexis Makashi, Kitenge et autres.

   J.R.T.     

 

Leave a Reply