Calendrier électoral, révision constitutionnelle, FDLR : les observations de l’URDC

kakeseDr kakese Malela recommande à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI ) de tenir un calendrier électoral cyclique selon la constitution qui régit actuellement la Nation .

1. Tenir les élections provinciales et sénatoriales en 2015 ( au suffrage direct pour la députation provinciale  et indirect pour les gouverneurs et les sénateurs),

2. les  élections législatives et présidentielle au suffrage universel direct en novembre 2016,

3. Etablir un processus de transparence du fichier électoral par un audit independent et donner les renseignements exacts sur les les plus de 3 millions des omis lors des élections de 2011,

4.faire la révision du fichier électoral dès cette année jusqu’au mois de mars 2015 pour intégrer les jeunes congolais qui ont atteint l’âge majeur de participer aux élections prochaines   et

5. en ce qui concerne les élections locales, municipales et urbaines  ; l’idée n’est pas mauvaise mais ce pas le moment. Elles peuvent être organisées après 2016 suite à un calendrier consensuel pour l’intérêt national.

A propos de la révision de la Constitution comme proposé par le gouvernement de Joseph Kabila Kabange, le président national de l’URDC, Dr Kakese  Malela  dit non, non et 3 fois non ( s’oppose totalement ) à ce qu’il qualifie comme étant : semence de trouble, de confusion et du désordre que le gouvernement est en train de vouloir semer.

Et cette fois-ci la décision des parlementaires face à cette proposition  du gouvernement fera que les Congolais puissent  réellement se rendre  compte  si les députés étaient issus de la conviction  de ce même peuple ou s’ils étaient tous nommés pour défendre les intérêts médiocres au profit d’un petit groupe. Le président national de l’URDC rappelle son conseil donné au Pasteur Ngoy Mulunda le jour du dépôt de sa candidature : quand un homme perd la richesse, rien n’est perd, quand il peut la santé suite à une maladie, quelque chose est perdu, mais quand il peut la personnalité tout est perdu car on ne l’achète pas, mais elle se mérite et il faut la garder.

Et d’ajouter qu’aujourd’hui il n’est pas le seul à se demander si on l’on peut encore compter sur lui.

Kakese formule le voeu de voir ce conseil servir de garde-fou aux parlementaires congolais et aussi à Mr l’abbé Malumalu  Apollinaire président de la CENI .

Le président national de l’URDC, Dr Kakese Malela Francois Nicephore martèle qu’il n’acceptera plus de voir encore exister en RDC un Président, un Parti politique ou encore un groupe d’hommes ou de femmes vouloir  devenir  des bourreaux ou instruments  d’obstacles à la bonne marche de la Nation, en bafouant les principes et les règles qui fondent la démocratie dans la Nation et en privilégiant les menaces et les intimidations qui écrasent et piétinent les valeurs de progrès.

Concernant les rebelles des FDLR, Dr Kakese Malela exorte les Nations Unies par le biais de la Monusco en RDC de bien vouloir jouer le rôle de la paix permanente non seulement en RDC mais aussi au Rwanda afin de ramener tous ces rebelles à Kigali pour être intégrés dans les institutions de leur pays, comme ce fut le cas du processus de réconciliation et de paix entre les rebelles de CNDP et le M23 et le gouvernement congolais.

Les  transférer dans une autre province de la RDC serait une erreur contre la paix. D’où vaut mieux prévenir que garder encore une souche de confusion entre la RDC et le Rwanda.

            Du point de vue économique, la théorie de la croissance économique sur papier sans économie palpable et absence totale d’emplois  reste la seule cause primordiale de la misère. La stabilité monétaire sans payements des salaires des travailleurs (ex-STUC, SNCC  pendant plus de 50 mois ) et sans pouvoir d’achat prouve  clairement combien  un groupe d’hommes et de femmes non cohérent appelé majorité présidentielle  a échoué. Et pour ce, le président national de l’URDC, Dr Kakese Malela, donne un seul conseil au Président Kabila Joseph Kabange de suivre l’exemple de Mr Obasanjo du Nigeria, de Mr Karzaid de l’Afghanistan sortir grand et pour ceux qui aiment le bien être de leur peuple en laissant la démocratie prendre place  en RDC.

            Depuis  bientôt 16 ans au pouvoir, malgré le système des  dons et discours : la misère, l’asservissement, la prostitution, le banditisme, l’insécurité alimentaire, l’obscurité et le manque d’eau potable tant dans les villes que dans les campagnes continuent a être le lot quotidien de la communauté congolaise.

            Dr Kakese Malela estime que l’heure des faux espoirs fondés sur de fausses promesses est révolue et qu’il  est temps  qu’un leader digne de la confiance du peuple assume des responsabilités pour faire sortir le peuple du gouffre où il est plongé

            Rappelons qu’après avoir perdu la bataille électorale de 2011, l’homme de la nouvelle ère politique en RDC, le Dr Kakese Malela quittera Kinshasa juste après son interview au mois de juillet 2012 sur le plateau de la Télé 7 pour rejoindre la ville de Lubumbashi où il habite. De septembre 2012 jusqu’au mois de novembre 2013 , le président national de l’URDC fera le tour des provinces sans tambour ni trompette, afin de palper du doigt les réalités du Congo profond. De ce fait il sait de quoi il parle.

Dr kakese Malela François Nicephore /Président National / URDC 

Leave a Reply