Braquage doublé du meurtre d’un chauffeur de PNLT

Une semaine après les fêtes de Nouvel an 2010, un service important du ministère de la Santé est endeuillé. Le Programme national de lutte contre la trypanosomiase vient en effet, de perdre de manière tragique, l’un de ses chauffeurs en la personne de Georges Ntaku, dont le corps a été trouvé sans vie sur l’avenue Kananga, quartier Binza Pigeon, dans la commune de Ngaliema.

 

            Selon les premières informations qui circulent, ce conducteur a été victime d’un braquage de la part d’une bande des malfaiteurs. L’agression, signale radiookapi.net , est intervenue dans la nuit du dimanche 10 au lundi 11 janvier 2010, dans des circonstances non encore élucidées. On indique que c’était au moment où il allait déposer la jeep de service dans un parking gardé des environs de son domicile.

            Les braqueurs qui probablement connaissaient son emploi de temps  avant de confier la jeep de PNLT à la surveillance des sentinelles, ont érigé, croit-on savoir, une barrière, l’obligeant à sortir de son engin. Au cours de cette manœuvre, ils ont tenté de le neutraliser. Mais l’homme aurait opposé une résistance farouche, refusant de céder les clés de contact. Pour les bandits, il fallait opérer en toute hâte, l’éliminer et disparaître, afin de s’emparer calmement du véhicule du Programme national de lutte contre la trypanosomiase.

            Georges Ntaku tué, son corps a été abandonné sur le lieu des faits, sur l’avenue Kananga. Tous les habitants du quartier Binza Pigeon de passage par là, ont condamné le crime qui replonge la commune de Ngaliema dans l’émoi.

Les responsables de PNLT pour leur part, ont déposé une plainte à la police avec toutes les caractéristiques de l’engin volé. Ce qui va permettre d’accélérer et de faciliter les investigations en cours. Ils espèrent que l’enquête pourra aboutir à la récupération de la jeep et à l’arrestation de ces braqueurs pour qui la vie humaine n’a pas de prix, seul compte le butin.

            En dernière minute, une source policière a indiqué que des suspects auraient été appréhendés et qu’il faudrait attendre l’issue des interrogatoires pour en savoir plus. Pour l’instant, la jeep demeure encore introuvable.

                                 J.R.T.

Leave a Reply