Boulevard Lumumba : trois clients cagoulés attaquent un taximan à Limete

            Au volant de sa Mitsubishi Lancer station wagon, de couleur bleue, Matumuene, taximan de son état et père de six enfants, avait embarqué ensemble trois clients au niveau de Lemba super, avec pour destination, rond-point Victoire à Matonge. Leur accoutrement lui paraissait particulier : ils étaient tous habillés en tenue civile et portaient des bonnets sur la tête.

            Ce lundi 4 août 2014, il est 23 H 20’. Chemin faisant, il prendra un autre client avant de parvenir à la seconde entrée de la Fikin. Avec un moteur encore en bon état, le chauffeur faisait de la vitesse, afin de déposer rapidement ses passagers et repartir pour d’autres courses. Car, cette nuit  semblait bénie par dame chance. Depuis qu’il a débuté son service de nuit, a-t-il confié à un de ses proches, Matumuene a déjà amassé quelques recettes consistantes pouvant lui permettre d’une part, de se ravitailler en carburant, et d’apprêter le versement journalier.

Entre la 7 ème et la 8 ème rue Limete, sur le boulevard Lumumba, le trio demande de descendre. Le coin est étrangement pour éclairé, bien que quelques véhicules baignent le secteur des lumières de leurs phares à halogènes.

La voiture se gare et pendant que Matumuene attend d’être payé pour la course effectuée, le passager sur le siège de droite, tire le bonnet bleu sombre sur sa tête qui couvre son visage. Ses deux comparses assis sur la banquette arrière en font autant, c’est une agression qui va pousser le quatrième passager à ouvrir la portière et à filer à vive allure.

            Un revolver pointé sur sa tempe, le taximan tout tremblotant réalise que le fameux trio est composé des bandits. On lui arrache toutes les recettes de la journée. Non satisfaits, les malfaiteurs vont exiger en outre les clés de contact de sa voiture.

            Matumuene s’exécute, car sa survie en dépend. Sinon, au moindre faux pas, les bandits pourraient l’abattre. Alors débarqué, Matumuene traumatisé, ne sait pas ce qu’il va raconter à son patron, au sujet du vol de la Mitsubishi Lancer. La mort dans l’âme, il sollicitera l’aide d’un autre taximan pour atteindre Rond-point Victoire. Et là, rentrer à son domicile pour faire part de son agression à son épouse, afin de recueillir son réconfort.

            Le lendemain, le propriétaire n’en revient pas. Le récit de son employé ne tient pas debout. Pourquoi lui et pas d’autres chauffeurs ? Pourquoi sa voiture et pas celle des autres transporteurs ?

            En attendant de voir clair dans cette affaire de braquage, Matumuene, sur décision de son employeur, devra s’expliquer à la justice. Peut-être que devant les enquêteurs de la police, il donnera suffisamment des détails pouvant conduire à la découverte de cette bande des malfaiteurs.

Affaire à suivre !

J.R.T.                

Leave a Reply