Bientôt un salon sino-congolais des opérateurs industriels à Kinshasa

La ville de Kinshasa abritera au deuxième semestre de l’année en cours le premier salon sino-congolais des opérateurs industriels. Placé sous le patronage du gouvernement congolais, ce salon a pour objectif principal de favoriser un échange entre les opérateurs chinois et leurs collègues congolais. En d’autres termes, ce salon permettra le transfert de la technologie entre la Chine et la République démocratique du Congo. Il permettra également aux industriels congolais d’avoir des contacts directs, c’est-à-dire sans intermédiaire,  avec les fabricants chinois des équipements industriels qu’ils utilisent. C’est ce qui ressort d’un point de presse que l’ADG du Fonds de promotion de l’industrie (FPI), Constantin Mbengele Kwete Thamuk, a tenu hier, à son cabinet de travail. Point de presse relatif à la visite officielle qu’il a effectuée dans la première quinzaine de ce mois de mars, en compagnie de son Administrateur-directeur technique, Charles Omary Biladi.

En effet, du 9 au 14 mars 2010, deux membres du comité de gestion du FPI, notamment l’ADG Constantin Mbengele Kwete Thamuk et l’ADT Charles Omary Biladi ont effectué une visite officielle en Chine, plus précisément à Beijing et à Ngwang Zaou. Le voyage de la Chine, a expliqué l’ADG Constantin Mbengele, est consécutif aux doléances répétées des clients du FPI, souvent victimes d’escroquerie, de mauvais choix des équipements industriels, ainsi que des diverses tracasseries administratives. Ce qui ne va pas sans conséquences fâcheuses pour l’entreprise lors du recouvrement des créances. Un industriel victime d’une escroquerie ou qui a opéré un mauvais choix de l’achat d’un équipement de production, connaît des sérieuses difficultés de remboursement de sa créance.

Aussi dans le souci d’alléger le calvaire de leurs clients, le comité de gestion du FPI a décidé d’effectuer le voyage de la Chine, en vue de palper du doigt les dures réalités auxquelles se sont confrontés leurs clients. Mais pourquoi le choix de la Chine, alors que les industriels congolais achètent leurs équipements à travers le monde ? Partant du rapport de supervision des analystes sur le terrain, l’ADG. Constantin Mbengele a indiqué que la plupart des Petites et moyennes Entreprises (PME) congolaises, et kinoises en particulier, bénéficiaires de leurs prêts recourent aux équipements chinois qui fonctionnent à merveille. 

Le salon sino-congolais offrira ainsi aux PME congolaises, mieux aux industriels congolais l’occasion de signer des contrats de collaboration ou de partenariat avec leurs homologues chinois. Surtout que ces derniers envisagent d’investir en République démocratique du Congo, ou d’ouvrir des maisons de représentation pour écouler leurs produits. Pour ce faire, ils attendent des garanties sécuritaires et autres de la, part du gouvernement congolais. Enfin, l’achat des équipements industriels sur place au pays aura des répercutions positives sur le prix à tous les niveaux.

Michel  LUKA

 

Leave a Reply