Bas-Congo : la population de Tshela sensibilisée à la participation citoyenne

Les habitants de la cité de Tshela, dans le territoire du même nom, ont été sensibilisés à travers des émissions publiques diffusées sur les ondes de la radio communautaire « Mwinda », média partenaire de l’ong MED (Mutuelle d’entraide et de développement), sur les élections et les valeurs démocratiques.

Ces émissions portaient, en effet, sur des thèmes comme : l’alternance politique, la tolérance, la participation citoyenne … diffusées par la RTCM étaient suivies par le public à travers les clubs d’écoute que la MED avait préalablement installés dans plusieurs contrées de la province du Bas-Congo.

C’est le cadre de son projet « Parole aux citoyens », financé par la FEI (France expertise internationale), que la MED mène ces actions de sensibilisation de la population aux valeurs démocratiques.

Par ailleurs, la Mutuelle d’Entraide et de Développement fait savoir que l’objectif poursuivi est de sensibiliser au moins deux millions de personnes aux valeurs démocratiques.

Un fait à souligner : 95 personnes sélectionnées sur un échantillon de 200 participants au quiz ont été récompensées au cours de cette campagne se sensibilisation citoyenne. Trente quatre 34 participants ont reçu des postes récepteurs radio.

La cérémonie a eue au siège de la RTCM sous la supervision du chef de cité de Tshela Phueta Ngoma.

On note que pour bien mener sa campagne de sensibilisation des citoyens, la MED avait commencé par cibler des auditeurs et auditrices dans les villes de Matadi et de Boma, ainsi que dans plusieurs territoires et grands centres du Bas-Congo.

Pour ce faire, la Mutuelle s’assigne comme défi celui d’enregistrer 5.200 auditeurs directs sur 36 clubs dont elle dispose à travers la province, en raison de 200 auditeurs par club, a fait savoir son expert en communication Serge Bambudy.

Par ailleurs, lesdits auditeurs se répartissent de la manière ci-après par âge et sexe : 60% de 5.200 sont des femmes en âge légal de voter, contre 20% des hommes de la même catégorie.

Cet échantillon se compose des personnes exerçant des métiers libéraux, et habitant aussi bien dans les milieux ruraux qu’urbains.

Dans le même, des jeunes potentiels candidats électeurs ne constituent que 10%, a indiqué le chargé de communication de MED.

Dom

Leave a Reply