Banza Mukalayi appelle les supporters au fair-play

banza_mukalay_12_01 Le dimanche 11 mai 2014, au stade Révérend Père Raphaël de la Kethulle, le match entre l’AS V.Club et le TP Mazembe, comptant pour la 6ème et dernière journée du play off du 19ème championnat de la LINAFOOT (Ligue nationale de football), s’est terminé par 15 morts et 21 blessés, officiellement identifiés. Le drame a secoué les milieux du football congolais et international ainsi que le monde politique et religieux.

            Ces incidents sont survenus à une semaine du démarrage des quarts de finale de la 18ème Ligue des champions de la CAF (Confédération africaine de football), groupe A, où intervenait le club égyptien de Zamalek SC, pour le compte donc de la 1ère journée, contre l’AS V.Club. La fermeture du stade Révérend Père Raphael avait été envisagée par l’instance faîtière du football continental. L’argument produit par la FECOFA (Fédération congolaise de football association) ayant permis de lui obtenir un sursis, il va falloir désormais se montrer sérieux et fermes afin d’éviter des sanctions plus contraignantes.

            C’est pour atteindre cet objectif que le ministre de la Jeunesse, des Sports, de la Culture et des Arts, Baudouin Banza Mukalayi Sungu, a réuni, hier, en son cabinet de travail, les responsables de la FECOFA, de l’AS V.Club et du TP Mazembe pour fixer l’opinion concernant les mesures prises par rapport à l’organisation du match qui les opposera, le dimanche 25 mai 2014 au stade TP Mazembe de la Commune de Kamalondo, à Lubumbashi, pour le compte de la 2ème journée des quarts de finale de la 18ème Ligue des champions, groupe A.

            La partie V.Club était représentéte par le Général Major Gabriel Amisi Kumba « Tango four », Emmanuel Tshisekedi Kanyinda et Patrick Banishayi Muelela Menji respectivement président du comité de direction, vice-président délégué à la section football et secrétaire sportif, tandis que celle du TP Mazembe par les conseillers du comité de direction basés à Kinshasa, Damien Simbi et Denis Tshibanga.

            Baudouin Banza Mukalay a rappelé à l’intention de ses hôtes que ce match était capital pour les deux équipes de la RD Congo et exigeait la réussite dans son organisation, dans la mesure où il sera suivi non seulement par les sportifs congolais mais également par les Africains et dans le monde entier. Il a appelé chaque camp à faire preuve de maîtrise face à ses supporters pour éviter le drame qui s’était passé au stade Père Raphaël.

            En outre, le ministre Banza a signalé que parmi les enjeux à être préservés, il y a, entre autres, la phase de préparation du tour final de la Coupe d’Afrique des nations de football des moins de 23 ans dont l’organisation est confiée à la RDC pour 2015. Etape importante d’autant plus que l’honneur et la fierté du pays reposent sur l’ensemble de ses clubs. Il a ainsi exhorté les uns et les autres à la tolérance, à la maîtrise de soi, au fair-play, l’esprit du devoir et de dignité.

            De leur côté, les membres de la FECOFA ont signalé d’avoir reçu des assurances du président du TP Mazembe, Moise Katumbi, à propos de la sécurité du match de ce dimanche. Aussi, ont-ils indiqué que le nombre de spectateurs attendus est arrêté à 17.000 dans un stade qui peut en contenir 18.000. Au nom du TP Mazembe, Damien Simbi a, pour sa part, garanti qu’il n’y a jamais eu un quelconque problème entre son équipe et V.Club avant de lancer à l’endroit de ses frères de V.Club un appel à la sportivité et à la convivialité.

            Remerciant le ministre de cette initiative, le président de l’AS V.Club, le Général Major Gabriel Amisi, a soutenu qu’il n’y avait jamais eu des problèmes entre les deux formations.

Melba Muzola

Leave a Reply