Bahati accuse la Monuc de décourager les Fardc

La société civile du Congo (Socico) a mis en garde la Mission des nations en RD Congo (Monuc) lors de son assemblée ordinaire tenue samedi à l’Isp-Gombe. Son président, Modeste Bahati Lukwebo, entouré de ses lieutenants dans un amphithéâtre plein à craquer, a demandé à la Monuc de « cesser de décourager les Fardc dans l’œuvre de pacification du pays mais les aider à renforcer le système judiciaire pour combattre efficacement les violations des droits humains ».
Au nom de la Socico,  Bahati a invité les casques bleus à renforcer la protection des populations civiles de même qu’ils devront « intensifier les opérations d’assistance humanitaire ».
Il a, en outre, prié l’institution onusienne à appuyer la RD Congo dans la formation d’une armée républicaine « en vue d’assurer durablement la protection des citoyens et leurs biens et la préservation de l’intégrité territoriale ».
Bahati et les siens ont souligné avoir  eu l’initiative d’interpeller aussi bien le gouvernement que les autres instances nationales au regard des « conditions difficiles que vivent les populations spécialement en zones des conflits… et que le pays se trouve à la croisée des chemins confronté à divers défis à la fois social, économique, politique et environnemental». 

Tout en encourageant le Chef de l’Etat dans « sa détermination de pacifier le pays et d’assurer la sécurité à tous les Congolais spécialement dans les provinces de l’Equateur, orientale, du Sud et Nord Kivu… », Bahati a cependant exhorté le parlement à « accélérer l’adoption de l’arsenal législatif indispensable au renforcement du processus démocratique dans notre pays ». Le sénat a tout simplement été félicité. « Félicitations pour son patriotisme lors de l’adoption du projet de loi portant composition et organisation de la Commission électorale nationale indépendante par l’intégration de la société civile », s’est réjoui le président du Groupe parlementaire des indépendants en direction des sénateurs avant d’exhorter la chambre basse à « faire de même ». Et de menacer la Socico a prévenu  que « la société civile ne se sentira pas concernée par une Ceni qui ne comptera pas ses représentants en son sein ».

 

Année du social

A la Socico, on encourage le gouvernement à «poursuivre sans désemparer la pacification du pays » et à « mener de toute urgence des actions visant à améliorer les conditions sociales et à assurer le bien-être de la population au cours de l’année 2010, année du social ». Pleine de recommandations, la déclaration de Bahati invite, enfin, Muzito à « intensifier la mise en œuvre des cinq chantiers de la République ».

 D-I.K

Leave a Reply