Avec 580 chantiers ouverts et 180 écoles livrables sur les 1000 à reconstruire : Matata Ponyo tient au délai de juin 2014

matata-mponyoLe Premier ministre de la République Démocratique du Congo (RDC), Matata Ponyo l’a dit : depuis l’indépendance de la RDC en 1960, c’est la toute première fois qu’un gouvernement de ce pays met autant des moyens financiers propres pour construire, reconstruire et réhabiliter les écoles, et favorisé ainsi l’accès à l’éducation du plus grand nombre d’enfants congolais. Ceci dans le cadre d’un vaste programme du gouvernement dénommé : « Projet de Ré-construction et de Réhabilitation des Infrastructures Scolaire (PRRIS) », placé sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) avec un fonds de 100 millions de dollars américains. L’objectif visé consiste à construire, ré-construire et réhabiliter 1000 écoles primaires sur l’ensemble du territoire national ; et ceci avant la fin du mois de juin 2014. Un rapide calcul montre que ceci revient à doter chaque province d’environ 100 écoles. Le gouvernement a mis le PRRIS en marche au deuxième trimestre de 2013.

            Ce projet vient actuellement de mettre à la disposition du gouvernement cinq écoles à Kinshasa qui viennent s’ajouter à d’autres déjà achevées et inaugurées par le passé. Mettant à profit la journée de lundi 21 avril 2014, premier jour de la rentrée des classes succédant aux vacances de Pâques, Matata Ponyo s’est rendu disponible pour inaugurer les cinq nouvelles écoles ré-construites à Kinshasa. Il s’agit de l’EP3 Masina et l’EP Espoir, toutes deux situées dans l’enceinte de l’ITI-Masina ; de l’EP Boyakani dans la commune de Selembao ; de l’EP5 Mont Ngafula et de l’EPA2 Ngiri-Ngiri dans les deux communes de mêmes noms. A Ngiri-Ngiri, dernière étape de ces cérémonies d’inauguration, Matata s’est dit satisfait du travail accompli jusqu’à présent pour matérialiser la vision imprimée par le Président de la République à la Révolution de la modernité, qui nécessairement doit partir de l’école, de l’instruction, de l’Education. Il a souligné qu’en faisant de l’Education « Priorité des priorités », le Président de la République a voulu que le projet PRRIS soit fondamentalement social et vise toute les couches de la population congolaise, dans toutes les provinces du pays. Sur les 1000 écoles programmées d’ici juin 2014, Matata a noté que 580 sont en chantier et 180 viennent d’être terminées et sont immédiatement livrables au gouvernement. Il convient de remarquer ici que d’autres écoles ont déjà été inaugurées l’année dernière à travers le pays. C’est ainsi qu’il s’est montré confiant dans le respect du délai butoir du PRRIS, fixé avant la fin du mois de juin 2014 et il a tenu à souligner que ces écoles sont d’une meilleure qualité et dépassent même plusieurs écoles construites par les partenaires éducatifs.

Artisan de la mise en œuvre de la vision du Chef de l’Etat

            Au début des cérémonies à l’EP3 Masina, Maker Mwangu Famba, ministre de l’E.P.S.P. a tenu à montrer le rôle important joué par le Premier ministre dans la matérialisation de la pensée du Président Joseph Kabila. En effet, il a noté sa volonté tenace et ses efforts inlassables pour que l’éducation dans notre pays soit réellement promue et que les jeunes congolais puissent regarder leur avenir avec espoir. Il n’a pas oublié de rappeler sa disponibilité pour tout ce qui touche à  l’éducation, y compris ses nombreux déplacements en provinces pour lancer les travaux de construction (ré-construction) des écoles ou inaugurer les écoles reconstruites (ou complètement réhabilitées).

SAKAZ

Leave a Reply