Avalé à Kahemba, un diamant introuvable dans les intestins à Kinshasa

Une affaire rocambolesque de diamant bouleverse actuellement les milieux  de commercialisation de cette pierre précieuse à Kinshasa.

Dans un entretien avec la presse, Maitre Tshibangu  a relaté les déboires vécus par son client, le négociant de  diamant,  Kalengayi qui a traduit en justice devant le tribunal de paix de Matete, Trésor Ugonda, pour  imputations dommageables qui l’aurait accusé du vol de son diamant, tandis que devant  le tribunal de paix de Ndjili, il a trainé un certain Wassem, l’oncle du précité pour les mêmes faits.

Cet éminent avocat qui a permis à la République Démocratique du Congo de gagner le procès qui l’opposait à l’Ouganda, devant la Cour internationale de justice, a également fustigé les faits perpétrés contre son client, de nature à ternir l’image  de la république.

Pour la petite histoire, un commissionnaire a proposé à  Kalengayi, à Mbuji-Mayi où il séjournait au mois de mai 2013, l’achat d’une pierre précieuse estimée à 9  millions de dollars.

Lors de cet entretien, le commissionnaire lui a parlé du vendeur du fameux diamant, un certain Trésor Ugonda qui a prétendu l’avoir avalé à Kahemba .

Selon le commissionnaire, Ugonda serait bloqué à Kikwit dans la province de Bandundu, faute de moyens pour atteindre Kinshasa.

            Intéressé  à l’affaire, Kalengayi a demandé à sa femme de transférer à partir de Kinshasa, une somme de 700 dollars pour  permettre à Trésor Ugonda et sa bande d’atterrir à Kinshasa.

Dans la capitale, la délégation du vendeur de diamant a été prise en charge et hébergée  par Kalengayi , le potentiel acheteur.

L’affaire va prendre une autre tournure quand le vendeur sera soumis à plusieurs examens de radiologie dans les hôpitaux spécialisés de la capitale, notamment l’examen spécial de l’œsophage, etc.., qui en fin de compte, n’ont rien révélé.

Le diamant prétendu avalé est demeuré introuvable, malgré ses assurances.

Pour tirer les choses au clair, Ugonda a donné son accord pour une intervention chirurgicale avec pour objectif de vérifier la présence du diamant dans les intestins.

Il a été obligé, avant l’opération de signer une lettre de consentement et de désigner deux témoins  proches pour l’assister dans l’opération.

Ugonda a mandaté  Trésor Kamba, un de ses proches à qui devrait être remis le diamant, une fois retrouvé à l’issue de l’opération intervenue le 16 juin 2013.

A la grande déception de l’acheteur, pas des traces de diamant dans les intestins.

Réalisant la supercherie, Kalengayi a alerté son avocat pour lancer deux actions judiciaires contre Ugonda et Wassem.

Bien avant cela, Ugonda et un de ses complices ont porté plainte contre lui devant les services spéciaux, deux mois plus tard, soit le 7 août 2013.

Ces derniers accusent Kalengayi d’avoir volé le diamant fictif qu’ils ont estimé à  300 carats pour une valeur de 9 millions de dollars. La supercherie de ce réseau mafieux ne sera que d’une courte durée étant donné que  le chirurgien, le docteur Kasongo, avait pris soin de filmer le déroulement de cette opération avec une caméra.

Sur base de cette preuve, Ugonda a été jeté en prison après les observations du Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/ Matete.

L’avocat conseil de Kalengayi a déploré le fait que certains services de l’Etat  font  de cette affaire un fonds de commerce pour rançonner son client.

ERIC WEMBA    

Leave a Reply