Atelier sur l’identification des besoins en équipements

Une trentaine d’experts de l’enseignement technique (Techniciens de terrain,  Didacticiens de Dispromad et Inspecteurs Techniciens) était, du 6 au 8 septembre,  au rendez-vous du Projet AETFP/CTB à l’Hôtel Invest Presse. Au menu, l’atelier d’identification des besoins en équipements.

            En effet, explique Augustin Baharanyi, expert national Point Focal EPSP, le processus de référentialisation en cours requiert à ce stade, une étude approfondie du type de matériels et matériaux pédagogiques nécessaires et pertinent pour l’accompagnement des travaux en atelier et/ou en laboratoire. Un projet activé par le Projet Appui à l’enseignement technique et à la formation professionnelle en synergie avec la Commission Interministérielle de l’ETFP.

            Pour l’expert Roger Kaniki du projet AEFTP/CTB, quatre filières sont prises en compte. A savoir,  la menuiserie, l’électricité, la plomberie et l’électronique. « Durant l’atelier, nous avons travaillé en deux temps. Premièrement en grand groupe où l’on a discuté de la sémantique des mots, c’est-à-dire, de la définition, des objectifs spécifiques de l’atelier et de la stratégie. Alors qu’en petits groupes constitués des professionnels des métiers, il a été question de la production, de l’identification et de la spécification de la nature et des caractéristiques de différents équipements qui doivent être en relation avec les référentiels du nouveau programme. »

            En somme, il reste que le Gouvernement congolais puisse accorder une attention particulière au travail effectué. Car, la réforme du programme par l’Approche par Compétence (APC) est une révolution dans le secteur de l’éducation en RD Congo.

Eddy Kabeya

Leave a Reply