Assemblée générale des Nations Unies : lutte contre le virus Ebola, Joseph Kabila annonce la création des centres multidisciplinaires de formation

kabila à l'onuDans son discours prononcé hier devant l’assemblée générale des Nations Unies, le président Joseph KABILA a vanté l’expérience de la RDC en matière de la lutte contre l’épidémie EBOLA, il  a solennellement annoncé à cette occasion la création au mois d’octobre prochain d’un centre multidisciplinaire pour former des personnes capables de répondre aux besoins des pays affectés par ce fléau. La RDC, a-t-il précisé, dispose d’une expérience éprouvée pour avoir contenu ce virus 

En ce qui concerne le terrorisme qui a pris de l’ampleur et qui menace  le monde entier, le président de la République a noté que le continent africain, naguère épargné en est devenu l’épicentre. Il a ainsi cité  des Etats comme le Mali, le Nigéria, le Kenya, la Libye et la Somalie. Il va donc falloir engager un combat sans relâche pour espérer venir à bout de ce mal qui risque de constituer un frein au développement et à la paix sur la planète Terre.

            Concernant la recrudescence des guerres à travers le monde, particulièrement en Syrie, en Irak, en Lybie, en République Centrafricaine et au Soudan du Sud, il y a lieu de rappeler d’une part que l’Onu a été créée à la suite de deux guerres mondiales mais que d’autre part, il est étonnant que l’humanité ne soit pas en mesure de garantir la paix et la sécurité. C’est la raison pour laquelle, a indiqué Joseph KABILA, que « mon pays qui sort d’une longue expérience douloureuse similaire, est intervenu en Centrafrique avec des contingents militaires et policiers pour sauver cet Etat voisin et frère des affres d’une guerre civile affreuse ».

            Parlant de l’état des lieux de son propre pays, Joseph KABILA a souligné que la paix en RDC se consolide davantage de jour en jour, l’économie connait une inflation proche de zéro et un taux de pcroissance plus élevé que la moyenne des Etats du continent. Le pays est en pleine reconstruction avec des routes, écoles, hôpitaux  construits à un rythme sans précédent. Tous les indicateurs sont au vert, a insisté le président de la République. De même, le gouvernement a fourni des efforts pour améliorer le climat des affaires en vue de favoriser la création des emplois et les conditions sociales des travailleurs. Bref, la RDC a mis le cap vers la consolidation de la paix sociale, la lutte contre la pauvreté et l’injustice.

             Sur le plan politique, il a fait état de la consolidation de la cohésion nationale, et toutes les conditions sont réunies pour conduire à des élections apaisées prévues pour l’année prochaine selon le calendrier présenté par la Commission Electorale Indépendante. Cependant, le chef de l’Etat a souligné que l’un des objectifs poursuivis consiste à préserver la stabilité et pour cela, il compte sur l’accompagnement des partenaires extérieurs traditionnels et tous ceux qui seront intéressés à venir investir au Congo Démocratique.

            L’Afrique doit occuper une place de choix dans les organes de prise des décisions de l’ONU. Ce plaidoyer pour une juste représentation se base sur le fait que l’on retrouve sur le continent africain six Etats les plus riches au monde, des immenses et variés réservoirs en eaux douces, en forêts et en minerais rares, ce qui le rend incontournable pour la sauvegarde de la paix et du progrès sur la planète. La paix constitue un objectif majeur pour vaincre le terrorisme, a conclu le chef de l’Etat congolais.

 

F.M.  

Leave a Reply