Aspect religieux de l’action contre le projet de loi sur le mariage sexuel

 

Certes, l’interprétation du verset 28 du Chapitre 16 de l’évangile de Jean : « JE SUIS SORTI DU PERE, ET JE SUIS VENU DANS LE MONDE, ET JE VAIS AU PERE », vous donne le sens de la VERITE ou le sens du cycle de la vie de l’homme en forme spirituelle.

Certes, vous voyez et vous comprenez le sens et l’importance de la phase de la venue au monde de l’homme, qui est incontournable dans le processus de la réalisation de la volonté du Très Haut, notre Père Dieu. Cette phase étant celle au cours de laquelle l’individu peut se différencier des autres, passer ainsi de l’unité à la pluralité et convertir ces acquis en leur copie spirituelle ou lumineuse qui constitue le désir du Très Haut.

            Pour l’amour de chaque citoyen du monde et notre prochain devant partager la vie éternelle en communion des enfants du même Père Eternel, de coeur sur pied ou en pensée, à Paris ou ailleurs, dans l’avion, dans le train, ou tram, dans le bateau, en pirogue, à vélo ou à pied, vous avez marché.

            Que chaque participant à cette marche où qu’il soit et à n’importe quelles date et heure qu’il l’a faite ou qu’il programme de la faire, trouve l’occasion de se féliciter car il sait et il a compris que, quoique la vie éternelle, ne soit vécue par l’individu que dans sa forme spirituelle/ la différenciation et l’individualisation se font en phase charnelle ou phase reproductive de la vérité; au cours de laquelle, à cause de manque de renseignements adéquats, la loi sur la liberté et le droit de l’homme prend du pied au détriment de la loi sur la priorité du royaume et de justice de Dieu (Mat 6,33).

            Souvenons-nous que Jésus Christ pour le travail qu’il partage avec nous, considère que tout homme est né de femme (Mat 11,11), (Jean 16, 21), l’ensemble ou sous – ensemble de ce produit des femmes fait la foule que Jésus Christ appelle moisson à réaliser (Mat 9, 36 – 37) ; laquelle foule ou moisson que Jésus et son Père veut grande, abondante et de toutes les nations; de même que les politiciens qui l’appellent « Peuple» ou «Population» les veulent aussi grand, toujours plus grand derrière eux « UNE GRANDE MAJORITE » ! Mais comment alors mettre sur pied un mécanisme à effet contraire à la soif de Dieu et de celle des politiciens, pour satisfaire quelques électeurs qu’il faut rééduquer moyennant toutes les ressources que nous avons ?

            Il est juste et bon que même l’Ouganda qui tremble de menaces de sanctions graves de la part de « défendeurs de liberté et de droit de l’homme » pour le moment, a un grand besoin de se rassurer de ce que :

– Le Très Haut notre père Dieu se manifeste, Il n’est pas une construction mentale.

– Lors du baptême d’un Jésus de Nazareth, dans le Jourdain ainsi que sur la haute montagne devant pierre, Jean et Jacques, il s’est manifesté et a communiqué avec eux ; la communication du Très Haut fut la même et en deux parties (Matt 17, 5) :

– Il a porté témoignage sur I’affiliation de Jésus « CELUI – CI EST MON FILS BIEN AIME EN QUI J’AI MIS TOUTE MON AFFECTION», et,

– Il a recommandé à l’humanité d’écouter le message qu’il amène : « ECOUTEZ- LE ! »

Jésus qui est prêché depuis lors comme SEIGNEUR et SAUVEUR reconnaît l’union de l’homme et de la femme, la respecte et la protège (Mat 19,4 – 6). Ceux qui sont au champ du Très Haut savent qu’il appelle « CLEF » l’union de I’homme à la femme qui prépare la moisson que Jésus vient réaliser. Sans cette union, il n’y a pas de procréation, donc il n’y a pas de continuité de la moisson que Jésus vient chercher

            Très Chers bien aimés participants à la marche du dimanche 13 janvier 2013 à Paris, la cloche sonne déjà, la cloche de la deuxième partie de la Communication de notre Père : Qu’il soit béni notre Père pour avoir mis son esprit ou le principe communicateur de son amour, sur Jésus afin de nous enseigner sur l’être delumière et ses possibilités de vivre sans limites de temps ni de lieu.

            Que les peuples de toutes les nations écoutent :

– La vie d’un homme n’est soutenable durablement qu’en forme d’esprit ou de lumière.

– Cette lumière qui est dans l’homme est captive du corps ou de la chaire pour son entretien.

– La mort de la chaire entraîne le périssement du captif.

– Que le captif ne se trouble plus, il peut vivre sur les sources de forces vitales de I’esprit du Très Haut, à la table du Très Haut.

– Accéder aux sources vitales de I’esprit du Très Haut, c’est le salut, c’est la liberté du captif de la production de la chaire, c’est l’acquisition d’une vie et d’une existence semblables à celles de l’homme qui est dans les cieux.

– Celui qui accède à ce rang de fils du Très Haut entretiendra ces acquis en pratiquant un grand amour pour son Père, le Très Haut ainsi que pour tout son prochain

– Le Chrétien doit pratiquer I’entrée dans l’unité du saint esprit avec le Père plusieurs fois par jour par la prière afin d’entretenir la force de son esprit.

            La cause principale de manque d’actualisation de renseignements sur la vie de l’esprit d’un individu et l’objet de la mission de Jésus le Christ, est et reste, une entrée sporadique de responsables du monde dans I’espace du Père, en préférant être avec Dieu au lieu d’être en Dieu.

L’entrée sans cesse et prolongée dans l’unité avec I’esprit du Très Haut, qui est I’aboutissement naturel de la volonté du Père de passer de son unité à sa pluralité avec ses enfants, épanouit le pratiquant et lui confère la paix et la richesse internes.

            Cette maturité de l’homme n’est pas un problème purement environnemental de culture. Il fait partie de la biologie de l’homme. La vie de I’esprit est semblable à la vie sous-marine : il faut plonger pour en faire connaissance. Par le jeu de la pensée profonde, l’homme peut constater ses capacités à puiser et utiliser expressément la force spécifique que Jésus a disposnibilisée sur la croix, il y a plus de deux milles ans. Cette pratique, qui met en application la technique de la transfiguration de Jésus, est la voie sûre du moment pour plonger dans l’espace spirituel à volonté et y observer les faits spirituels, afin de pouvoir argumenter davantage sur les gaspillages irresponsables que les idées et les lois sur I’union d’homosexuels apportent aux ressources utiles à la réalisation responsable de la vérité.

            Tout se manifeste et il est manifestement constaté aujourd’hui que l’homme s’ignore encore, il ignore cruellement la phase durable de sa vie. C’est le moment, l’occasion où la sage France doit analyser profondément et dans une conscience verticale le poids de décision à prendre sur cette étape très importante dans la chaîne de la vérité : « SORTIR DE DIEU, VENIR AU MONDE et puis ALLER A DIEU », la venue au monde qui est étroitement et directement liée aux instruments juridiques gérant le ménage et l’état civil, en amont de la production des adorateurs de Dieu en esprit.

– Que la sage France avec Paris sa capitale ville de lumière éclaire le monde.

– Qu’elle identifie et inventorie les personnes ressources capables de porter plus de lumière sur la phase spirituelle de la biologie de l’homme.

– Qu’elle prépare des modules nécessaires pour élaborer et diffuser un programme d’éducation de l’homme à tous les niveaux sur les trois phases de la vie de l’homme (sortie de Dieu, venue au monde et Allée à Dieu).

 

Kananga le 14/01/2013

KAYEMBE DITANTA

Leave a Reply