Archives Nationales : nouvelles technologies dans la pauvreté

C’est le vendredi 19 octobre 2013 que s’est clôturé le séminaire de formation des agents des archives nationales. Pendant dix jours ils ont été renforcés en capacités en vue d’une gestion optimale de ce secteur prioritaire du ministère de la Culture et Arts, Jeunesse et Sports.

Procédant à la clôture du dit séminaire, Manda TCHEBWA, directeur de cabinet au ministère de la JSCA, s’est réjoui de cette coopération exemplaire existante entre l’Afrique du Sud et la RDC.

 Le directeur de cabinet a également remercié les formateurs de leur disponibilité puisque la formation dispensé, aura des  retombées positives sur la gestion de nos archives et de renchérir qu’elles pourront être mieux tenues et adaptées à la technologie actuelle.

Enfin, il a émis le souhait de voir prochainement d’autres Sud-africains offrir de formations du genre et ce genre de partenariat demeurer aussi longtemps  que possible entre les deux pays.

L’ambassadeur de la RSA, pour sa part félicité la RDC pour les différents efforts de modernisation en cours etque son pays continuera à soutenir la RD Congo à travers ce processus.

D’où, il s’est félicité de l’existence de cette coopération qui justement a permis la tenue de ce séminaire.

L’ambassadeur de la RSA a saisi cette opportunité pour énumérer les efforts déployés par son pays pour la stabilisation de la paix en RDC et que lorsqu’il y a la paix en RD Congo, c’est le continent africain tout entier qui est en insécurité.

Néanmoins, il serait souhaitable qu’au moment où les archives des autres pays sont passées à l’étape de numérisation, que le gouvernement puisse également réhabiliter de ce haut lieu du savoir qui se trouve à l’état d’abandon. Et quel serait la valeur d’un pays sans archives nationales.

Il sied de noter que cette cérémonie de clôture a été sanctionnée par la remise de brevets aux différents participants.

MM

Leave a Reply