Des architectes japonais chargé du bâtiment ultra-moderne de l’INPP-Katanga chez Modeste Bahati et Maurice Tshikuya

INPP_imgL’Adg de l’Institut national de préparation professionnelle (INPP), Maurice Tshikuya Kayembe, a conduit lundi 17 novembre 2014, la délégation des architectes japonais de la société « Yogogawa Architects and Engineers Inc. », chapotée par Koichi Nakamura auprès du ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale (ETPS), Modeste Bahati Lukwebo. Témoin de l’événement : le représentant-résident de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) en RDC, Obata. Au menu de leur entretien : le projet de construction d’un nouveau bâtiment ultra-moderne pour l’Institut national de préparation professionnelle à Lubumbashi, dans la province du Katanga.

Répondant aux préoccupations de la presse, Maurice Tshikuya Kayembe a salué la détermination du gouvernement nippon d’accompagner son institution dans le cadre de la 2ème phase de sa coopération technique avec la JICA. Cette deuxième phase de coopération, a précisé l’Adg Tshikuya, est la conséquence directe de la réussite de la première phase dont le couronnement demeure, sans conteste, la construction d’un complexe administratif ultra-moderne dont l’inauguration interviendra incessamment.

Le projet de construction d’un nouveau bâtiment ultra-moderne pour la direction provinciale de l’INPP-Katanga figure bel et bien à l’agenda de cette deuxième phase de coopération dont l’enveloppe globale d’aide financière non remboursable du gouvernement nippon est annoncée.

Le représentant-résident de la JICA en RDC, Obata s’est appesanti, quant à lui, sur l’impérieuse nécessité de construire ce nouveau bâtiment, dans le but  de renforcer les capacités des travailleurs des entreprises de la capitale cuprifère.

 

Une nouvelle société japonaise pour le nouveau bâtiment de l’INPP-Katanga

Après son audience auprès du ministre de l’ETPS, la délégation d’architectes japonais de la société « Yogogawa Architects and Engineers Inc. », est descendue à la direction provinciale de l’INPP-Kinshasa (DIPROKIN), sise 11è rue, quartier Industriel, dans la commune de Limete. Là, elle a d’abord eu un  échange avec l’Adg de cet établissement public, Maurice Tshikuya Kayembe, avant la visite guidée des filières  ainsi que du site abritant le nouveau complexe ultra- moderne de la DIPROKIN. Question de s’inspirer du travail abattu par leurs collègues des sociétés japonaises « DNC » et  « Oriental ».

Se confiant à la presse, Koichi Nakamura n’a pas caché son optimisme : « Nous ferons le maximum possible pour réaliser une œuvre grandiose au Katanga», a-t-il déclaré, avant de réaffirmer sa confiance à ses experts qui ne sont nullement des néophytes dans ce domaine. La durée de sa mission de prospection à Kinshasa comme au Katanga est de 37 jours.

Pour sa part, l’Adg de l’INPP, Maurice Tshikuya Kayembe, s’est réjoui de la coopération agissante entre son institution et l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA). Cette coopération, a-t-il rappelé, porte sur trois volets, à savoir : la formation des formateurs, la fourniture des équipements et la construction des nouvelles infrastructures d’accueil. La formation professionnelle, a-t-il renchéri, demeure le levier du déclenchement de tout développement  national. La province du Katanga regorge une multitude des sociétés minières. Pour ce faire, il faut nécessairement former une main d’œuvre locale qualifiée, au lieu de recourir toujours à la main d’œuvre étrangère, du reste, très coûteuse. Pour l’Adg de l’INPP, ce ne sont pas des compétences qui manquent à la RDC, mais plutôt l’encadrement ad hoc.

L’INPP, a souligné par ailleurs Maurice Tshikuya Kayembe, tient à adapter la formation aux besoins réels et concrets tant des sociétés que de la population. Etant donné que toutes les provinces ne connaissent pas les mêmes réalités, les filières seront ouvertes en tenant compte des réalités de terrain. Au Katanga comme dans les deux Kasaï, par exemple, il est impérieux de créer des filières ayant trait aux mines.

Michel  LUKA

Leave a Reply