Après plus de 8 ans de prison : Kutinogrâcié

Selon une ordonnance signée par le chef de l’Etat et rendue publique hier vers 20 heures 45, le Pasteur KUTINO Fernando a recouvert sa liberté. Ainsi prend fin le calvaire qui a duré plus de huit ans auquel était soumis cet homme de Dieu. Le responsable N° Un de l’Eglise « Armée de la Victoire » avait été mis aux arrêts avant d’être traduit devant une juridiction militaire sous les accusations de détention et dissipation des armes et munitions de guerre, de tentative d’assassinat sur la personne du pasteur NGALASSI. Ce procès avait fait couler pas mal d’encre et de salive provoquant des critiques de toutes parts surtout celles des organisations de défense des droits de l’homme au lendemain de la peine de dix ans infligée à ce prédicateur d’un genre particulier jouissant d’une célébrité indéniable dans la ville de Kinshasa.

Il vient donc de passer plus de huit ans à la Prison centrale de Makala où il a connu des sérieux problèmes de santé, dont notamment un accident cardiovasculaire très aigu qui l’ont conduit pour des soins appropriés au Centre hospitalier Nganda du Dr SULU. Sa famille biologique, des amis et connaissances ainsi que ses avocats et les différentes Ong de défense des droits de l’homme avaient plus d’une fois introduit des requêtes pour la liberté provisoire en vue de l’acheminer vers des centres de santé à l’étranger pour y subir des soins appropriés. C’est donc un homme très malade qui recouvre sa liberté.

A l’annonce de cette nouvelle de la remise en liberté de cet homme, des téléphones et des messages sur l’Internet ont fait le tour du monde pour saluer cette mesure prise par le magistrat suprême. Est-ce le début d’autres mesures similaires de grâce en faveur d’autres prisonniers d’opinion qui croupissent encore dans les différentes maisons d’arrêt de la République ? Veillons et prions.

F.M.  

Leave a Reply