André Kimbuta devant ses responsabilités pour l’atteinte des OMD

 Le gouverneur de la Ville-Province de Kinshasa, André Kimbuta Yango, a parrainé la présentation des résultats de l’Enquête MIC’S-RDC 2010 au gouvernement provincial et aux bourgmestres de Kinshasa. Une manifestation qui s’est déroulée hier, 18 juillet 2012, dans la grande salle de conférence du Ministère des Affaires étrangères, à la Gombe. Organisé par Robert Luzolanu Mavema, ministre provincial du Plan, Budget, TP et Infrastructures en partenariat avec le Fonds des Nations Unis pour l’Enfance (UNICEF), cette rencontre a été également une occasion pour plusieurs experts impliqués dans des questions de Statistiques, de l’Education, de la Santé, de la Population ou de l’Environnement de se rencontrer et d’échanger sur les probabilités pour notre pays en général et Kinshasa en particulier d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (O.M.D.).

  A ce sujet, il convient de rappeler que plusieurs pays en développement se sont mis d’accord pour fournir des efforts en vue d’atteindre, de 1990 à 2015, plusieurs objectifs qui feront d’eux des pays développés ou tout au moins en plein essor du développement. Les huit principaux objectifs retenus à cet effet sont : Eliminer l’extrême pauvreté et la faim ; assurer une éducation primaire pour tous ; promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes ; réduire la mortalité des enfants de moins de cinq ans ; améliorer la santé maternelle ; combattre le VIH/Sida, le paludisme et d’autres maladies ; assurer un environnement durable et ; enfin, mettre en place un partenariat durable pour le développement. L’Enquête MIC’S par grappes – qui est une méthode éprouvée d’enquête internationale – réalisée dans notre pays en 2010 a voulu mettre en relief le progrès ou les faiblesses constatées vers atteinte des OMD en RDC. Cela aussi bien au niveau national que de chaque province de la République qui, faut-il encore le rappeler, s’était déjà engagée dans cette course vers les OMD.

La RDC n’atteindra pas les OMD


 Prenant la parole pour introduire cette cérémonie, Robert Luzolanu a fait remarquer que ce genre d’enquête aide le pays a mesurer les indicateurs clés dans son effort pour atteindre les OMD. A cet effet, il a constaté pour Kinshasa, que l’enquête atteste quelque progrès réalisés qui peuvent permettre à la ville  d’atteindre certains OMD précis tels éliminer la faim et la pauvreté ; assurer l’éducation primaire pour tous (taux de fréquentation scolaire) ; promouvoir l’égalité de sexe, assurer la santé maternelle ou encore, assurer un environnement durable. Par contre, il a noté la persistance dans la ville de certains comportements à risque pour VIH/Sida. Par après, un expert de l’Unicef a commenté les sept principaux OMD et présenté les tendances de cette enquête. Il a confirmé que Kinshasa, en poursuivant ses efforts, peut atteindre certains objectifs d’ici 2015.
 Toutefois, il a déploré le manque de données désagrégées concernant le taux de mortalité maternelle, nombre d’enfants orphelins de Sida ou le taux d’utilisation des préservatifs. Il a souligné la nécessité pour Kinshasa d’intensifier l’information sur le VIH/Sida pour espérer atteindre cet objectif. Enfin, il a souligné la difficulté pour Kinshasa et tout le pays d’atteindre l’objectif d’enregistrement des enfants à l’Etat civil, malgré l’appui accordé par l’Unicef.

Simon Makaya, un expert de l’Institut National des Statistiques (I.N.S.) qui a participé activement à cette enquête a donné des appréciation au niveau national. Il a précisé que l’enquête a coûté 2.116.000 USD et a touché un échantillon de 11.490 ménages à travers tout le pays. Il a aussi noté qu’au niveau national, la malnutrition est très prononcée et un enfant sur 6 ne fête pas son cinquième anniversaire, tandis qu’au niveau de la capitale, ce rapport est de 1 sur 10. En ce qui concerne la vaccination seulement 58% d’enfants congolais sont vaccinés. Trois enfants sur 5 ont reçu tous les vaccins au niveau de la capitale et ce rapport est de 40% au niveau national. Il a déploré le comportement des Congolais qui font des toilettes dans un milieu négligé.

Développement : une lutte déjà perdue par les provinces


 Enfin, à travers les tableaux synthétiques de l’enquête sur chaque province, il est clairement ressorti que dans son ensemble, le RDC n’a aucune chance d’atteindre en 2015 un seul OMD énuméré auparavant. Prise individuellement, plusieurs de nos provinces sont dans ce schéma et ne peuvent rien atteindre. C’est le cas du Kasaï Occidental, du Katanga, du Maniema, du Kasaï Oriental et de l‘Equateur. Par ailleurs, avec beaucoup d’efforts, Kinshasa peut réaliser quatre OMD en 2015 ; Bas-Congo et Nord Kivu peuvent atteindre deux seulement ; Bandundu, Province Orientale et Sud Kivu un seul.


SAKAZ

Leave a Reply