Ancien stopper de l’AS V. Club et des « Simba » : Bakasu « Lebeau » a rendu l’âme mardi

 Le géant arrière central Bakasu Eseka « Lebeau » est décédé, mardi à l’Hôpital Général de Référence de Kinshasa, des suites d’une longue et pénible maladie. De son mal, il semblait s’en être pourtant remis ces dernières semaines puisqu’au début de l’année, après une longue hospitalisation, ses congénères avaient même organisé des matches de bienfaisance pour attirer l’attention des sportifs sur son état de santé préoccupant.

            Défenseur moyen au sein du FC Union, équipe évoluant encore jusqu’au milieu des années 90 en division d’élite, Bakasu se révèle dans l’AS V.Club qui l’enrôle en 1996. Il est bien sûr du contingent des joueurs envoyés aussitôt en stage dans une Académie de football du Brésil. Et, malgré une gestion calamiteuse du comité, le club vert et noir kinois franchit les barrières et dispute les demi-finales de la Coupe de la CAF (Confédération africaine de football) face à la formation tunisienne de l’Etoile Sportive du Sahel : 1-3 à Sousse, 2-1 à Kinshasa. Il va se consoler avec le titre de champion de la Ligue de football de Kinshasa (LIFKIN).

            En 1997, Bakasu inscrit son nom sur le socle de la Coupe du Congo. Il brille tant et si bien qu’il est évidemment incorporé dans l’équipe nationale, appelée en ce moment « Simba », qualifiée pour le tour final de la 21ème Coupe d’Afrique des Nations, prévu en février 1998 au Burkina Faso. Les fauves à la crinière sortent du groupe B ; installé à Bobodioulasso, en surprenant les « Black Stars » du Ghana (1-0) avant d’éliminer, en quarts de finale, les « Lions Indomptables » du Cameroun (1-0). Ils sont stoppés en demi-finales par les « Bafana Bafana » de l’Afrique du Sud, tenants du titre (0-2). Le match de classement, contre le pays hôte, le Burkina Faso, et ses « Etalons », est resté mémorable avec la ligne arrière composée de Bakasu, Selenge, Mongongu et Kisombe qui ne se conforment à aucune consigne pour aller littéralement s’installer dans les 30m des Burkinabè ayant largement le score en leur faveur puisqu’ils mènent 1-4, à la 84ème minute. Au dernier coup de sifflet, soit 6 minutes après, égalité parfaite des chiffres : 4-4. A l’épreuve des tirs au but, les carnassiers congolais l’emportent par 4-1. Euphorie générale en fin de partie et retour triomphal, mérité, à Kinshasa par vol spécial.

            Passés ces épisodes, Bakasu « Lebeau » s’en va tâter du professionnalisme en Afrique du Sud, Tunisie, Angleterre, Turquie, Israël où il ne signe aucun contrat formel. En 2007, il essaie un come back dans l’AS V.Club mais il n’est pas retenu dans l’effectif des compétitions, sa forme de haut niveau l’ayant fui. Miné par la maladie, il est aperçu au cours de certains matches d’entretien. Sans plus. La mort l’a emporté mardi. 

SIKI NTETANI MBEMBA

 

Leave a Reply