Affaire DGA et ADF de l’INSS: le PG/Gombe suspendu par le PGR

L’affaire du détournement présumé de 149.342.000 FC (Cent quarante-neuf millions trois centres quarante-deux mille francs congolais) par le Directeur Général Adjoint, David Batoba Meto, et l’Administrateur Directeur Financier Anicet Mwamba Tshovu, de l’INSS (Institut National de Sécurité Sociale) vient de rebondir. Alors que les deux mandataires étaient présentés comme innocentés par un jugement du Tribunal de Grande Instance de la Gombe intervenu le jeudi 09 mai 2013, un autre son de cloche est entendu du côté du Parquet Général de la République.

         On a en effet appris au milieu de la semaine que le Procureur Général de la République a suspendu de ses fonctions le Procureur général près la Cour d’Appel de Gombe, Dianzonzila Batakwawu. Il est reproché à ce haut magistrat d’avoir divulgué le secret de l’instruction du dossier dont il avait la charge au niveau de son office, après la plainte y déposée en son temps par le Directeur général a.i. de l’INSS, Agnès Mwad Nawaj.

         Selon des sources judiciaires, il s’était permis de remettre aux deux prévenus la minute manuscrite de l’enquête ouverte à leur charge, avant que les conclusions ne parviennent à sa hiérarchie (PGR). Plus grave, les conclusions de son travail d’investigations ont été relayées par plusieurs médias de la place. Cette « fuite » considérée comme intentionnelle est perçue, au niveau du Parquet Général de la République, comme un indice d’une enquête mal ficelée.

         Comme chacun peut le constater, le feuilleton de 149.342.000 FC de l’INSS évaporés des coffres de la BCC est loin d’être clos. Par conséquent, le dossier du DGA David Batota et de l’ADF Anicet Tshovu est toujours pendant au niveau du Parquet général près la Cour d’Appel de Gombe et que le TGI/Gombe était allé vite en besogne. On laisse entendre qu’une nouvelle enquête est en cours au niveau de la même juridiction en vue de tirer au clair l’affaire du détournement supposé de 149.342.000 francs congolais au préjudice de l’INSS.

         L’autre conséquence de la décision du Procureur général de la République portant suspension du Procureur général près la Cour d’Appel de Gombe est que les deux mandataires restent suspendus de leurs fonctions, conformément à l’Arrêté du ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, Bahati Lukwebo, du 06 mai 2013. Celui-ci, laisse-t-on entendre, compte sur le sérieux et l’impartialité de la justice pour connaître les vrais auteurs du détournement des fonds de l’INSS logés dans le compte de cette société à la Banque Centrale du Congo, depuis le mois d’août 2012. Il appartient à l’appareil judiciaire congolais de fixer l’opinion sur l’implication ou non du DGA et de l’ADF, sur qui continuent de peser de lourdes présomptions, comme auteur et co-auteur de la disparition inexpliquée de cette importante cagnotte.

Affaire à suivre

                            Kimp

Leave a Reply