Affaire Chebeya : le Ministère Public confond le colonel Mukalay

 

Une ambiance électrisée a régné hier lundi 10 janvier 2011 à la Prison Centrale de Makala, à l’occasion de l’audience consacrée à l’affaire Chebeya, du nom du Directeur Exécutif de l’Ong La Voix des Sans Voix, assassiné le 2 juin 2010 à Kinshasa. La préoccupation de la Cour Militaire était de savoir si Floribert Chebeya avait ou non répondu à l’invitation de l’Inspecteur général de la Police Nationale Congolaise, John Numbi, fixée au mardi 1er juin 2010. On rappelle à ce propos que le colonel Daniel Mukalay a continué à soutenir, en dépit des témoignages de plusieurs agents de la police, que le numéro un de la VSV était pointé absent au rendez-vous, de même que son hôte, John Numbi.

Le ministère public, fort des relevés téléphoniques entre Chebeya et son épouse ainsi qu’entre Daniel Mukalay et certains de ses collaborateurs, a démontré noir sur blanc que Floribert Chebeya s’était bel et bien pointé à l’Inspection Générale de la Police le mardi 1er juin 2010 vers 17 heures, qu’il avait été enregistré dans le registre de la réception. L’organe de la Loi a aussi rappelé que le rendez-vous n’avait pu avoir lieu, en raison de l’absence de John Numbi, appelé à ailleurs par ses occupations professionnelles.

Pour les avocats de la partie civile, la confirmation de la présence physique de Floribert Chebeya dans les locaux de l’Inspection générale de la police constitue un élément décisif dans la voie du déblayage du mystère de l’assassinat de Floribert Chebeya et de la disparition de son chauffeur, Fidèle Bazana.

L.P.

Leave a Reply