6.680.000 Us pour les enfants congolais

Un protocole d’accord a été signé entre le Japon et l’Unicef pour le projet d’appui à un environnement favorable à l’Enfance à travers la participation communautaire pour les deux Kasaï et l’Equateur, hier jeudi 29 avril à la salle de réunions de l’Unicef. 6,6 millions de dollars américains sont légués à l’Unicef par le Japon à travers Kanji Kitazawa, l’ambassadeur japonais pour la réalisation de ces activités.
Ce projet a pour but de soutenir l’amélioration des conditions de vie, la santé, l’éducation ainsi que la protection des enfants. Dans le cadre de ce projet, plusieurs activités sont programmées entre autres la réhabilitation des centres de santé et des écoles. Il y aura aussi des fournitures d’équipements pour les orphelinats et les centres de formation car ceux-ci devront recevoir des enfants démobilisés de l’armée et des activités de mines.

Le Japon vient au secours de la République Démocratique du Congo dans la droite ligne de la quatrième conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique (TICAD IV) à Yokohama (au Japon) en mai 2008. Lors de ces assises, le gouvernement japonais avait pris l’option de doubler son aide officielle au développement vers l’Afrique, dont le montant global s’élève à 1,8 milliards de dollars américains pour une période de cinq ans, allant de 2008 à 2012.

Le Japon s’atèle à augmenter son financement en faveur de la RDC depuis le lancement de l’initiation de TICAD IV avec la collaboration étroite du gouvernement congolais, dont le montant total est de 130 millions de dollars.
Il faut ajouter 58 millions  de dollars américains dans le cadre de la coopération multi-latérale. Certes, tout ceci est fait pour relever l’économie congolaise, en créant l’autonomie des communautés. Si les provinces sont choisies c’est parce que ce sont des régions négligées par les partenaires extérieurs.
Il faudrait noter qu’il y a d’autres accords qui sont en train d’être préparés sur les échanges de notes. Il y aura la signature d’une aide non remboursable hors projet dans le domaine de l’environnement et pour un projet de fourniture d’équipement aux Cliniques Universitaires de Kinshasa.

Pour Pierrette Vuthi, représentante de l’Unicef, ce protocole n’est que le prolongement de l’accord de coopération conclu en 2007 avec le Japon. Ainsi selon l’Unicef, cette somme contribuera à relancer les secteurs sociaux de base. Dans leur programme elle servira :
– à la réhabilitation et à la construction de 18 écoles primaires et centres de rattrapage scolaire, de 18 espaces communautaires d’éveil, de 6 centres d’information pour les adolescents,
– à la réhabilitation de 50 centres de santé et la formation du personnel sanitaire communautaire en vue d’améliorer les prestations de service
– le renforcement des capacités de 2000 enfants sortis des forces et groupes armés et le soutien à la scolarisation ou au retour à l’école de 5.000 orphelins et enfants vulnérables pour assurer le droit à l’éducation et à la protection des enfants en difficultés.
– l’organisation d’activités de communication pour l’appropriation par les communautés pratiques familiales essentielles et pour la mise en place d’un mécanisme durable d’interventions basé sur la participation de la communauté dans la planification. 2010 est une année importante non seulement pour la RDC qui célèbre le cinquantenaire de son indépendance mais aussi pour le Japon qui célèbre les 50 ans de relations diplomatiques entre le Japon et la RDC. «Pour commémorer les événements, déclare le diplomate, j’envisage d’organiser une cérémonie de lancement des travaux du projet de réhabilitation de l’avenue des Poids Lourds en juin et également pour le lancement du projet pour l’usine de purification d’eau de Ngaliema, prévu en septembre ou octobre prochain, a souligné l’Ambassadeur Kanji Kitazawa dans son discours.

Cependant, dans le domaine culturel, un groupe de musiciens japonais viendra en RDC pour commémorer les deux anniversaires en collaboration avec leurs homologues congolais. Toujours dans le cadre du Cinquantenaire, l’Ambassadeur japonais a annoncé officiellement la tenue de la 2è réunion ministérielle de suivi de la TICAD IV qui sera organisée en Tanzanie au début du mois de mai prochain.
Cette deuxième réunion de la TICAD s’intitule « Vers une Afrique qui gagne : un continent d’espoir et d’opportunité ». Il y a lieu de souligner que c’est sous les assises de TICAD que le gouvernement japonais vient au secours de la République Démocratique du Congo.

Dorcas Nsomwe

Leave a Reply