5ème édition de Wisdom School

La 5ème édition de la rencontre des serviteurs de Dieu   dénommée Wisdom School ou l’Ecole de la sagesse démarre ce mardi 28 mai 2013 et prend fin le samedi 1er juin 2013.   Et avec comme thème principal : l’ordre de Melchisédek. Le numéro un de l’Eglise de Mangembo,  le révérend   Espérance Mbakadi et le bishop Nwaka, sont les principaux animateurs de cette conférence qui se tient  au siège de l’Eglise de Mangembo à Bandal sur l’avenue Bula. Comme lors des éditions antérieures, les ministres de Dieu et leurs collaborateurs, les anciens de l’Eglise, les diacres …. sont invités à prendre part à Wisdom School, 2013.

            A quelques heures de la tenue de cette rencontre des serviteurs de Dieu , Espérance Mbakadi a expliqué aux médias les raisons qui le poussent à organiser Wisdom School.

            La sagesse est le plus grand besoin lorsqu’il est question de l’Eglise. Dans ce contexte, l’Eglise devient l’entité qui démontre la sagesse divine. En somme, la sagesse de Dieu est mystérieuse et cachée. Les gens ont besoin d’être initiés  et entraînés à développer des attitudes et aptitudes spirituelles censées leur permettre de recevoir des révélations.  Il est  évident qu’on a  besoin des serviteurs de Dieu suffisamment  outillés ou mieux ayant reçu cette révélation et qui sont en mesure de la transmettre aux autres.

            «Wisdom School est un cadre où nous venons en tant que fers pour aiguiser les uns et les autres pour recevoir cette révélation », a-t-il souligné.

            « Jusque- là  nous avions évolué dans la dimension de l’enseignement, cette fois ci nous ajoutons les concepts inspiration et motivation. De manière générale, l’inspiration enrichit plus que l’instruction », a fait observer Mbakadi.

            L’hôte des médias a confirmé l’organisation chaque année de la rencontre des serviteurs de Dieu et  annoncé la tenue d’une édition spéciale en 2014.

            Dans la foulée, le numéro un de l’Eglise de Mangembo a fait état de leur prochain déplacement à Luanda.

 

            Jean- Pierre Nkutu   

Leave a Reply