34ME ASSEMBLEE DE L’AIMF : Kimbuta «C’est le pari de l’audace»

Kimbuta1Le Gouverneur André Kimbuta est un homme heureux. Il vient de réunir à Kinshasa près de 400 personnes (Membres du Bureau, Délégués des travaux, Membres de l’Association Nationale des Villes et Communes de la République Democratique du Congo, Invités particuliers etc…) dans le cadre de la 34 eme Assemblée générale de l’Association Internationale des Maires Francophones «AIMF» en sigle dont la tenue a eu  lieu du 3 au 7 novembre 2014 au Grand Hôtel Kinshasa Pullman. En marge de ces travaux qui ont connu la participation des ressortissants de 54 pays du monde francophone de tous les continents (dont les lointains  Vietnamiens venus de la Ville de Hué!), s’est tenue la 78ème réunion du Bureau de l’Aimf à l’issue de
laquelle André Kimbuta a été élu Vice Président. Avant la clôture officielle des travaux à la Cité de l’Union Africaine, le tout nouveau Vice-Président a conduit Anne Hidalgo (Maire de la Ville de Paris et Présidente
de l’Aimf ) et Khaliffa Sall (Maire de la Ville et Secrétaire Général de l’Aimf) ainsi que le Représentant Personnel du Président Abdou Diouf (Secrétaire Général de l’Organisation
International de la Francophonie) auprès de Son Excellence Monsieur le Président de la République pour une audience solennelle.
Ci dessous l’allocution prononcé par André Kimbuta.
ALLLOCUTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE GOUVERNEUR DE LA VILLE DE KINSHASA A LA CLÔTURE DE LA 34ème ASSEMBLE GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION INTERNATIONALE DES MAIRES FRANCOPHONES (AIMF)
Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat (Avec
l’expression de mes hommages les plus déférents);
Honorable Président de l’Assemblée Nationale;
Honorable Président du Sénat;
Excellence Monsieur le Premier Ministre;
Excellences Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement de la Republique;
Madame la Présidente de l’AIMF et Maire de Paris, Chère Anne,
Mesdames et Messieurs les Membres du Bureau de l’AIMF;
Honorable Président de l’Assemblée Provinciale de Kinshasa;
Messieurs les Gouverneurs de Province et Chers Collègues;
Honorables Députés  Provinciaux;
Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement Provincial de Kinshasa;
Mesdames et Messieurs les Maires membres de l’AIMF et de l’Association Nationale des Villes et Communes de la République Démocratique du Congo; Mesdames et Messieurs, en vos rangs et qualités respectifs;Distingués invités;
Depuis le 03 novembre 2014, la Ville de Kinshasa a eu le privilège d’abriter les assises de l’Association Internationale des Maires Francophones, consacrées, dans un premier temps et durant 3 jours, à des travaux en colloque et qui se terminent en apothéose par ceux de la 34 ème Assemblée Générale .
C’est un privilège d’autant plus agréable que j’ai le sentiment que nos travaux ont fait considérablement avancer la réflexion sur les problèmes qui se posent à l’ensemble des villes du monde, et qui se poseront encore avec plus d’acuité à elles au cours de prochaines décennies.
De par les rapports présentés au terme de ces
jours d’échanges et de partage, nous pouvons dire que nos travaux ont été riches en enseignements et que le rendrez-vous francophone de Kinshasa a tenu toutes ses promesses.

• Excellence Monsieur le Président de la République;
• Madame la Présidente de l’AIMF ;
• Distingués invités;

Nous voici arrivés au terme de ces quatre jours d’intenses et enrichissants débats. De ce fait, je voudrais, avant toute chose, m’acquitter d’un noble et agréable devoir, celui d’exprimer, au nom de tout le Comité d’Organisation de ces assises et au mien propre, nos remerciements à Son Excellence Monsieur Joseph KABILA KABANGE, Président de la République, Chef de l’Etat et Président en exercice du Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Organisation Internationale de la Francophonie.
En effet, que pouvaient espérer en plus les Elus Locaux de l’espace francophone que de voir leur manifestation être rehaussée de votre présence?
Les. Maires ici présents vous remercient pour l’honneur que vous nous faites et la considération que vous portez à l’action de l’AIMF au sein de la Francophonie. . .
Et, .comme j’ai eu à le souligner dans mon mot de ce matin, la paix que vous avez su ramener dans notre pays nous donne la possibilité d’organiser des activités de cette nature au Congo .et l’occasion de non seulement manifester notre hospitalité à nos amis mais aussi montrer à nos visiteurs de quelle manière notre pays se redresse grâce et sous votre leadership.
Dans le même ordre d’idées, je prie Leurs Excellences, Chefs d’Etat du Burundi, du Gabon et du Sénégal, ici représentés, Monsieur le Président ABDOU DIOUF, Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie, également ici représenté, Madame Anne HIDALGO, Maire de Paris et Présidente de l’Association Internationale des Maires Francophones, ainsi que tous les participants, de trouver ici la marque de la profonde gratitude des Kinois, en particulier, et de tous les Congolais, en général.

• Excellence Monsieur le Président de la République;
• Madame la Présidente de l’AIMF ;
• Distingués invités;

Nous venons de réussir ensemble un formidable pari, qui n’était pas gagné d’avance, celui de l’organisation d’une rencontre internationale de très haut niveau sur le plan scientifique.
En effet, nos fraternelles confrontations intellectuelles, riches et stimulantes, nous ont démontré que la complexité du phénomène migratoire, la gestion efficiente de l’écosystème, la coopération internationale axée sur les besoins réels des bénéficiaires, en favorisant le renforcement de leurs capacités et le transfert effectif de savoir-faire, ne sont pas seulement des concepts théoriques et des prétextes d’agendas. des conférences internationales, mais peuvent bien devenir de possibles mises en oeuvre des projets tout à fait concrets.
Ce pari là, c’est le pari de l’audace. C’est le pari de l’ouverture, de la diversité, de l’interculturel et du dialogue. Un dialogue qui n’avait pas vocation à effacer les désaccords pour mieux faire valoir un consensus de façade … NON!
Nous avons retrouvé toute la singularité de l’esprit francophone, basé sur un dialogue lucide, qui n’occulte ni la sensibilité, ni l’urgence des problèmes qui interpellent nos villes, pour déboucher, ensemble, sur les solutions les plus adéquates pour le bien-être de nos populations.
Ce pari là, c’est également le pari de la consolidation de l’unité et de l’esprit solidaire au sein de l’AIMF, en faisant de la dimension interculturelle francophone une manière d’appréhender nos différences comme une richesse, et en promouvant les valeurs qui façonnent la particularité de notre association, je cite : le renforcement d’une démocratie locale aussi bien participative que représentative, la prise en compte du genre à tous les niveaux des décisions, la bonne gouvernance, gage incontestable d’un développement durable que nous appelons de tous nos voeux.
A l’heure de la mondialisation et de la standardisation des pratiques, c’était un défi non négligeable …
Et nous l’avons relevé ensemble, dans un climat convivial, empreint de franchise, de courtoisie, et même d’humour.
Vous me permettez avant de clore mon propos de féliciter une fpjs.de plus notre Présidente de l’AIMF qui, comme je l’ai dit à l’ouverture a pris la courageuse décision de maintenir la tenue de note  Assemblée Générale à Kinshasa, à un moment où le monde tremble à cause du virus Ebola qui a causé d’énormes drames dans certaines régions d’Afrique.
Il n’est que normal de saluer le courage de notre chère Anne et la solidarité qu’elle manifeste vis-à-vis des victimes de cette terrible maladie.

• Excellence Monsieur le Président de la République;
• Madame la Présidente de l’AIMF ;
• Distingués invités;

Me projetant déjà sur l’avenir au moment où les lampions des présentes assises s’éteignent, je formule le voeu qu’à la 3Sème Assemblée Générale de l’AIMF, les thèmes sur la Jeunesse, les Sports, la Promotion des langues et traditions locales puissent faire l’objet de débats et communications dans tous leurs aspects en vue de l’épanouissement et de l’unité francophone diversifiée.
Ainsi, à tous nos invités de marque qui nous ont fait l’honneur de venir à Kinshasa, je vous dis merci et à très bientôt.
Puisse Dieu bénir chacun de vous.
Je vous remercie.

Leave a Reply