34ème Assemblée Générale de l’Aimf : Kimbuta gagne son pari

kimbuPlus de 169 participants (sur le 200 participants attendus) venus de 54 pays du monde, ont fait le déplacement de Kinshasa afin de prendre part aux travaux de la 34 eme Assemblée Générale des Maires Francophones. Les délégués des Villes et Communes des pays d’Europe, de l’Asie, de l’Amérique et bien sûr d’Afrique, ont répondu présents aux assises de Kinshasa qui ont débuté ce lundi 3 novembre 2014 dans le Salon Congo du Grand Hôtel Kinshasa Pullman.

Préparation minutieuse

Contrairement aux usages qui veulent que la Ville hôte de l’assemblée générale de l’Association Internationale des Maires Francophones bénéficie de douze mois de préparation matérielle de l’événement,Kinshasa , (désignée après désistement de Dakar au Sénégal)  n’a eu droit qu’à quatre mois de temps d’organisation ! Aussitôt informée de la situation, André Kimbuta a mis en place un Comité Préparatoire, sous la coordination de son Directeur de Cabinet, Maître Yassim Belade. La sélection des sites des travaux, le choix des sites d’hébergement, la mobilité des participants, la restauration, le dispositif sanitaire, le dispositif d’accueil à l’aéroport de Ndjili comme au Beach, l’identité visuelle de l’événement et toute la communication qui s’en suit, la préparation de la thématique, la sélection des intervenants, les ressources humaines, la logistique, la gestion des délais d’exécution des
tâches etc… Tout, mais alors tout, est passé au crible en quatre mois de travaux intensifs et harassants. Le Comité Préparatoire s’est alors mué en Comité d’organisation avec comme Président …le Gouverneur André Kimbuta. Eh oui ! Le Patron de la Ville a passé au crible toutes les rubriques des préparatifs et s’est appesanti sur tous les détails, même les plus infimes de l’organisation. Il a visité personnellement les sites des travaux et d’hébergement et analysé le programme de déroulement des travaux. Tout ayant été mis en œuvre pour la réussite des travaux, Kimbuta s’est alors rendu il y a quelques semaines â Paris pour y rencontrer la Présidente de l’Aimf, Anne Hidalgo et Maire de la Capitale Française pour des échanges au plus haut niveau. Fort des contacts pris avec les responsables de l’Aimf en territoire parisien, Kinmbuta est rentré à Kinshasa pour accélérer la préparation de l’événement.

Déroulement des travaux

Le programme des travaux est costaud et répond au standard international de l’Aimf. Au total près de 18 interventions de haut niveau sur un volume de 4 journées de travail ! De l’intensif et du sérieux. Le Comité Scientifique de l’organisation a travaillé d’arrache pied avec le Secrétariat Technique pour proposer au Comité organisateur, en accord avec le Secrétariat Permanent de l’Aimf, une brochette d’intervenants tant locaux qu’étrangers afin d’édifier les participants sur les questions majeures intéressant les Villes et Communes du monde francophone. Mais, bravo aux organisateurs, des questions d’actualité ont également été abordées. Ce matin, le Professeur Muyembe, a entretenu les participants sur l’épidémie de la fièvre hémorragique Ebola qui fait trembler le monde. Dans un exposé magistral sur fond de projection filmée, l’éminent épidémiologiste et virologues de réputation mondiale a tenu plus de
300 personnes en haleine en expliquant l’expérience congolaise de la maîtrise de cette maladie. Complet et méthodique dans son exposé, il a rassuré les participants en répondant aux préoccupations relatives aux différentes étapes de la contamination, de la prise en charge et de la gestion de la pandémie dans les Villes et Communes de l’Afrique et, particulièrement de Djerra, dans l’Equateur et de Kikwit, dans le Bandundu. Une expérience enrichissante ! Cette confrontation de la réalité locale de la maladie était nécessaire au moment ou la presse internationale qui fait des gros titres sur Ebola ne favorisait vraiment pas la destination Kinshasa… Les participants ont pu appréhender, ce lundi, les vrais contours de la maladie.
D’autre thèmes, dont une partie a été exploitée aujourd’hui sont également prévues, à savoir : Villes et migrations internationales ; Créer des ponts et renforcer le développement économique ; Dialogue, Autorités Locales, Union Européenne et autres partenaires, Présentation de la Stratégie de l’Union Européenne, Réflexion sur la stratégie à mettre en œuvre pour promouvoir les positions des Autorités locales dans le processus de décision politique aux niveaux national, régional et mondial;  Facteurs favorables à une administration locale performante, Exploitation des ressources naturelles et développement local, Villes en lutte contre le changement climatique; Rôle des Villes dans la lutte contre les changements climatiques : quelles démarches environnementales, quels changements et engagements élémentaires? Comment mobiliser les acteurs des territoires et notamment la coopération décentralisée autour des projets
climatiques à mettre en œuvre ? …

Niveau de participation

La qualité des participants aux assises de Kinshasa est à relever. En effet, au regard de la structure de l’Aimf, près de 20 membres composent son bureau. Ce beau monde se réunira dans le cadre statutaire de la 78 ème réunion du bureau. Présidée par Madame Anne Hidalgo dont l’arrivée est prévue pour ce mardi 4 novembre, l’AIMF planchera également sur les questions environnementales qui tiennent a cœur la Maire de la Ville de Paris. Parmi les délégués venus quasimment de tous les continentes, la présence de Nicephore Soglo, ancien Président de la République du Bénin et actuel Maire de Cotonu est remarquée. Hugues Ngouelendele, Député Maire de Brazzaville a également fait également le deplacément  de Kinshasa.  Une forte participation des Maires des Villes de l’Afrique de l’Ouest est observée. L’Association Nationale des Villes et Communes de la République Démocratique du Congo, Anvc en sigle, dont le Président
n’est autre que le gouverneur André Kimbuta, a aligné un nombre impressionnant des Maires et Bourgmestres venus quasiment de toutes les provinces du Pays. Le Gouverneur Marcellin Cishambo du Sud Kivu a précédé déjà ses collègues du Nord Kivu et du Kasai Occidental, attendus dans quelques jours. Kinshasa est présente avec ses vingt quatre bourgmestres. Avec ce beau monde, le Salon Congo du Grand Hôtel, parée aux couleurs AIMF,  a connu une affluence particulière et l’organisation s’est montrée à la hauteur de l’événement.

Tout réussit à Kimbuta…

Kinshasa, Capitale mondiale de la francophonie pour quelques jours encore avant de passer le flambeau à Dakar, est entrée de plein pied sous l’ère Kimbuta dans le rayonnement international avec des échanges de haut niveau entre la Capitale et les principales Villes du monde. L’on se rend finalement compte du résultat des déplacements effectués par le Premier Citoyen de la Ville à l’étranger  pour vendre l’image de sa Capitale et en faire une des destinations privilégiées de l’Afrique. Avec la tenue des travaux de l’Aimf, Kinshasa s’ouvre davantage au monde et contribue au renforcement de la vision du Chef de l’Etat : celle de faire de la République Démocratique du Congo un pays émergent et agissant sur la scène internationale. Avec l’arrivée de la Maire de Paris, dont le programme de séjour prévoit notamment une rencontre avec le gender kinois et une visite du Centre Hospitalier de Ngiri Ngiri, Kinshasa sera placée
inévitablement sous les feux de la presse internationale. Décidément, tout réussit à Kimbuta …
L.P.

Leave a Reply