180 jours pour changer les chrétiens congolais

L’église de réveil « La Foi Audacieuse Internationale », a clôturé la semaine passée, le séminaire biblique de 180 jours, organisé par son fondateur, l’apôtre Ignace Tambu Lukoki, dans le but de rapprocher les enfants de Dieu du Christ, afin de leur permettre de vivre une grande transformation qui fera d’eux de vrais chrétiens. Six thèmes de base ont marqué ce séminaire, à savoir, «trouver de la force à travers de l’adversité», « élargir ta vision pour avoir une meilleure vie en Jésus Christ», «laissez aller le passé », «choisissez d’être heureux», «découvrez la passation de vos pensées », et «vivre pour donner sa vie».

            Durant cette réunion de prière de 180 jours, on a noté la présence de plusieurs serviteurs de Dieu venus notamment d’Angola, des Etats-Unis, de la France et d’autres confessions religieuses de Kinshasa, qui ont chacun développé un thème.

            Avant de clôturer ce séminaire, l’apôtre Tambu Lukoki Ignace a remercié le Dieu Tout-Puissant, le Créateur, pour lui permis d’organiser cette campagne selon le modèle de l’apôtre Paul. Il a invité les chrétiens à se confier à Dieu, parce qu’il est capable de changer toute situation. Lorsqu’un chrétien traverse des moments difficiles, a-t-il fait remarquer, il ne peut pas baisser les bras, parce que son rédempteur est vivant. Dans son exhortation, il a relevé que le fait d’endurer des souffrances ne signifie pas une malédiction, mais plutôt une étape de la vie. Il ne faut jamais se sous-estimer, a-t-il insisté, avant d’ajouter qu’il faut avoir confiance en Dieu et demeurer en lui. Et manquer quelque chose ne signifie pas un blocage. Par la suite, il a appelé les chrétiens à la conversion, afin de recevoir Jésus comme sauveur et Seigneur. Entre autres conseils, il a recommandé aux chrétiens d’honorer leurs parents, pour vivre longtemps sur terre. Dieu, a-t-il dit, utilise toutes les diversités pour amener ses enfants dans une situation quelconque. Et d’ajouter qu’il faut craindre Dieu, être juste, prier dans la sincérité, et marcher dans la droiture. Il faut éviter les paroles négatives, avoir l’habitude de donner sa dîme, aimer  ses adversaires et beaucoup prier pour eux. Il a fini par bénir tous les habitants de Ngaba, et les a invités à changer de mentalité, au nom de Jésus-Christ. Son ambition est de faire de la commune de Ngaba, une des capitales de l’évangélisation du monde, et de gagner davantage des âmes à Christ.

             Trois Kuluna se sont convertis grâce à ce séminaire. Pour l’apôtre Tambu Lukoki, cette église située sur l’avenue Kahemba, au numéro 107, dans la commune de Ngaba, est la toute première au monde à avoir organisé un séminaire de 180 jours.

            Si les gens refusent de recevoir Dieu comme leur Sauveur et Seigneur et  persistent dans cette voie, Dieu s’occupera d’eux. Après s’être étendu sur les écrits de Samuel 17 : 41 – 46, et puis Marc 6, et les Actes des apôtres 19 : 9 -10, il a martelé qu’«une prière fervente du juste ne reste pas sans effet ». « Jésus-Christ en nous, c’est une garantie pour nos vies, et c’est la parole de Dieu qui opère des miracles une fois que cela est expérimenté avec foi ».

            ‘‘Nous n’avons plus droit à l’erreur, car le Saint-Esprit devra triompher en nous épargnant du châtiment à notre égarement’’, a insisté l’envoyé de Dieu.

            Au cours de cette réunion de prière, Tele Mukwanga, bourgmestre de  la commune de Ngaba, n’a pas manqué de témoigner en faveur de l’œuvre évangélique de l’apôtre Ignace Tambu Lukoki. Il  a expliqué comment cet envoyé de Dieu a cheminé tout au long de son ministère à Ngaba.  Plusieurs autres témoignages ont été déclinées par la suite, dont celui de son père Joseph Lukoki, etc.           Murka

Leave a Reply