18 membres de la mission Eupol RDC décorés

18 membres de la mission Eupol RDC ont été décorés hier au Grand Hôtel Kinshasa, de la médaille de politique de sécurité et de défense communes, les uns par M. Dominique Struye de Swienlande , ambassadeur de Belgique assurant la présidence tournante de l’Union européenne, et par M. Zuka Mondo Kalemba, vice-ministre à l’Intérieur représentant le Chef de l’Etat congolais. Le premier groupe de récipiendaires, comme il faudrait le rappeler, était composé de 8 officiers de police dont Hervé Flahaut, chef de mission adjoint chargé des opérations, tandis que le second groupe constitué par 11 membres du personnel civil de la mission alignait à sa tête, notre confrère Joao Sousa, chargé de la presse et communication à la mission. 

            Le vice-ministre à l’Intérieur a profité de cette occasion, pour louer l’action entreprise depuis des années, au Congo, par la mission Eupol RDC, et surtout le soutien de l’Union européenne à la réforme de la police congolaise.

            Grâce à son expertise et son dévouement, la mission Eupol RDC a permis à la PNC, de réaliser des avancées significatives dans le processus de la réforme.

C’est donc un chantier sur lequel compte beaucoup le chef de l’Etat pour assurer à la population, sa protection et celle de ses biens.

Zuka Mondo Kalemba a ensuite exprimé le souhait du gouvernement congolais de voir opérationnalisée cette réforme de la Police nationale congolaise. Après tous les travaux de conception, seul le travail sur le terrain permettra d’apprécier les étapes franchies et les efforts accomplis avec une police organisée, bien formée et efficace.

Il a reconnu que la tâche est immense et que ce projet suscite des moyens colossaux. Voilà pourquoi il a plaidé pour l’appui des partenaires extérieurs dont la mission Eupol RDC.

            Le vice-ministre à l’Intérieur devait pour terminer féliciter les récipiendaires pour leur expertise qui demeure un appui important à la Police nationale congolaise. Il a également félicité le superintendant de la mission Eupol RDC pour le bilan   réalisé durant son mandat dans notre pays.

            L’ambassadeur de Belgique assurant la présidence tournante de l’Union européenne, a pour sa part, remercié le vice-ministre de l’Intérieur pour avoir honoré de sa présence, cette manifestation. C’est un signe d’encouragement des autorités congolaises aux missions accomplies par l’Union européenne, particulièrement par Eupol RDC. 

            S’adressant au superintendant Adilio Custodio, Struye de Swienlande l’a félicité pour le travail bien fait accompli à la tête de la mission. Non seulement, il a été un chef d’équipe avec beaucoup de qualités, mais qu’il a exécuté ses missions avec abnégation.

            L’ambassadeur de Belgique lui a souhaité une retraite bien méritée dans son pays, le Portugal, avec un regard particulier vers la RDC où il laisse bien des souvenirs.

Après avoir félicité les récipiendaires, M. Dominique Struye a rappelé les missions de la mission Eupol RDC et les principales étapes franchies. 

La police de proximité est celle appelée à vivre avec la population 

            Il a reconnu que la mission de la Police nationale congolaise est de prendre la place de l’armée, afin d’assurer la protection de la population et de ses biens. La police a donc un rôle important à jouer au Congo, a-t-il souligné avant d’évoquer les perspectives de sa réforme. Il a insisté sur le fait qu’on attend beaucoup de la loi sur la réforme de la police, ainsi que des travaux de l’enregistrement biométrique qui permettra à la police de connaître ses effectifs.

            L’Union européenne soutient également la RDC, dans la formation de la police, ainsi que dans la mise en place d’une police de proximité, celle qui vit avec la population au quotidien. L’Europe souhaite continuer avec son soutien aux autorités congolaises pour la mise en place d’une police congolaise organisée et efficace, comme aboutissement de la réforme de la police. Il a salué en passant la collaboration avec la Monusco qui s’est manifestée dans la formation des policiers et dans l’appui lors des élections.

            Le superintendant Adilio Custodio a indiqué que cette cérémonie de décoration symbolise l’engagement du personnel européen détaché en RDC. C’est aussi une récompense, et une marque de l’appartenance à la mission de la politique de sécurité et de défense commune.

            Il a par la suite souligné le fait que les huit nations européennes représentées lors de cette décoration, représentent à ses yeux huit façons de voir les événements, huit manières de réfléchir sur la politique de sécurité et de défense commune.

            Le chef de mission a rappelé que son organisation a accompli presque huit années en RDC, et qu’il arrivait fin mission.

            Son organisation est arrivée en RDC pour appuyer le processus électoral, mais également pour aider les autorités congolaises à bâtir une police bien organisée, efficace.

            Du bilan, il retient en gros qu’il y a eu des avancées, des retards, mais aussi des échecs, avant de laisser aux autorités congolaises la latitude d’évaluer les actions entreprises par la mission Eupol RDC qui s’est inscrite comme partenaire du gouvernement congolais.

Dans leurs méthodes de travail, a-t-il indiqué, ils ont favorisé le travail commun, respectant les expertises des autres, et suscitant l’appropriation des techniques par les policiers congolais. Il espère qu’en quittant la RDC, sa mission pourra apporter un appui important à la sécurisation des élections congolaises.

 Auparavant, le chef de mission adjoint Jean-Paul Rikir a donné les grandes lignes de la mission Eupol RDC, dont entre autres contribuer à la mise en place en RDC, d’une police moderne, organisée et efficace, agir en interaction entre la Police européenne et la justice internationale et travailler en étroite collaboration avec la police congolaise pour la réforme de celle-ci.                J.R.T.   

 

Leave a Reply